A A A
Économie

Actions ou liquidités?

23 avril 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les épargnants canadiens, américains et asiatiques classent les actions parmi les meilleurs placements, mais leur opinion est divisée sur la gestion des liquidités, conclut une étude publiée hier par Manuvie.

À l’automne 2014, la société a sondé l’opinion de plus de 6 000 épargnants vivant au Canada, aux États-Unis et en Asie (Hong Kong, Chine, Taïwan, Japon, Singapour, Malaisie, Indonésie et Philippines).

Résultat : leur indice de confiance, qui reflète leur opinion à l’égard de diverses catégories d’actifs et de plusieurs outils d’épargne et de placement, diffère d’une aire géographique à l’autre en matière d’instruments liquides, alors qu’il est comparable lorsqu’il s’agit d’actions.

LIQUIDITÉS

Canada. Une proportion de 34 % des répondants croit que le moment est propice pour détenir des instruments liquides, contre 27 % qui pensent le contraire.

États-Unis. Quelque 13 % des sondés disent que c’est le bon moment pour avoir des instruments liquides, contre 60 % qui affirment le contraire.

Asie. Près de la moitié (49 %) des épargnants estiment qu’il est actuellement intéressant d’acheter des instruments liquides, comparativement à 16 % qui jugent qu’ils sont plutôt à éviter à l’heure actuelle.

ACTIONS

Canada. Pour 44 % des répondants, les actions constituent aujourd’hui un bon placement, alors que les fonds de placement équilibrés sont recherchés par 55 % d’entre eux.

Quelque 11 % jugent que les actions sont à éviter; 10 % partagent cet avis en ce qui concerne les fonds de placement équilibrés.

États-Unis. Selon 60 % des épargnants, les actions représentent un bon placement, alors que les fonds de placement équilibrés sont plébiscités par 58 % d’entre eux.

Pour 10 % des sondés, les actions sont à éviter pour l’instant; 6 % sont du même avis pour ce qui concerne les fonds de placement équilibrés.

Asie. 42 % des sondés jugent que les actions sont un bon placement, tandis que les fonds de placement équilibrés ont la faveur de 31 % d’entre eux.

Pour 16 % des épargnants, mieux vaut actuellement éviter à la fois les actions et les fonds de placement équilibrés.

Resserrement de la politique monétaire au Canada

« Le consensus qui se dégage en Amérique du Nord et en Asie à l’égard des actions va à l’encontre de nos prévisions concernant la politique que pourraient adopter les banques centrales de ces territoires au cours de la prochaine année », commente Megan Greene, économiste en chef chez Gestion d’actifs Manuvie.

« La Banque du Japon et la Banque populaire de Chine sont susceptibles de maintenir leur politique monétaire souple et de continuer à acheter des actifs, poursuit-il, tandis que la Réserve fédérale américaine et la Banque du Canada devraient commencer à resserrer leur politique monétaire. »

« L’application d’une politique monétaire souple étant généralement favorable aux marchés des actions, on s’attendrait à ce que les actions soient davantage privilégiées par les épargnants asiatiques que par ceux des États-Unis et du Canada », conclut l’économiste.

La rédaction vous recommande :

 

Loading comments, please wait.