A A A

Advocis veut s’implanter au Québec

4 juillet 2005 | Christian B-Lapointe | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(04-07-2005)La plus grande association de conseillers en services financiers au Canada vaouvrir une première section locale au Québec dès cet automne.Du moins, tel est son désir.

Un groupe de membres québécois d’Advocis est à l’originede cette expansion, explique Steve Howard, président et directeur générald’Advocis. «Il ne s’agit pas d’une initiative nationaledictée par la direction d’Advocis, car ce genre de projet doitémaner des régions. Or, un membre s’est ouvertement proposéà fonder un chapitre au Québec. Son idée a suscitéde l’enthousiasme chez d’autres membres québécois,un engouement qui n’a pas tardé à se réflétersur le conseil, dans lequel quatre membres se sont montrés vivement intéressésà fonder un chapitre dans la province.»

Bref, l’idée a rapidement fait son chemin et un groupe de membres– dont fait partie Marie-Claude Savard, Pl. Fin., Adm.A et seule québécoisemembre du conseil d’administration d’Advocis – travaille àmettre sur pied un chapitre québécois. Selon le règlementadministratif de l’association, au moins 100 membres doivent donner leurappui à la fondation d’une nouvelle section locale. Ce qui ne devraitpas être trop long, puisque le processus est déjà entaméet Advocis compte tout de même sur une base d’environ 500 membresau Québec.

Des discussions préliminaires ont d’ailleurs déjàeu lieu avec la Chambre de la sécurité financière, nousconfie Steve Howard. «On pourrait partager des services ou encore ilspourraient nous fournir des services, comme des cours de formation continue.Cela reste à voir, car nous ne sommes encore qu’à l’étapede trouver un mode de collaboration qui serait à l’avantage dechacune des organisations.»

Lorsque toutes les conditions de la mise sur pied de ce nouveau chapitreseront connues et inscrites dans le règlement du chapitre(de l’association),le projet sera de nouveau soumis pour approbation aux 100 membres qui ont appuyél’initiative. Ensuite, le conseil prendra la décision finale lorsd’une réunion prévue en octobre. Si tout se passe commeprévu, la présence québécoise d’Advocis seradonc officialisée dès cet automne.

Loading comments, please wait.