A A A
Justice

Affaire Gestion Guychar : plus de 5 M$ d’amendes

8 février 2013 | La rédaction

  • envoyer
  • imprimer


Les trois principaux associés du cabinet de pacotille Gestion Guychar (Canada) devront payer des amendes de plus de 5 millions de dollars.

Guy Charron, un ex-représentant en assurance et ex-planificateur financier, s’est vu imposer une amende de 2,8 millions de dollars.

Richard Lanthier, ex-représentant en épargne collective et ex-planificateur financier, a subi une sanction de 2,2 millions de dollars.

Huguette Gauthier, qui n’a jamais été inscrite sous quelque titre que ce soit, a reçu une pénalité de 100 000 $.

En décembre 2010, ces trois individus avaient plaidé coupable à 355 chefs d’accusation pour exercice illégal de l’activité de courtier en valeurs et placements illégaux, notamment.

Gestion Guychar a fait perdre plus de 10 millions de dollars à une centaine d’investisseurs dans une arnaque à la Ponzi. L’entreprise sollicitait des personnalités et des artistes québécois et leur vendait des billets à terme censés générer des rendements plus élevés que ceux qu’offraient les institutions financières.

Dans les faits, Gestion Guychar leur vendait du vent : l’argent recueilli illégalement servait à payer les « intérêts » dus aux premiers investisseurs qui ont embarqué dans la chaîne.

Pour l’anecdote, le comédien Gérard Poirier aurait perdu 150 000 $. Son collègue Jean Leclerc, l’éditeur Alain Stanké et son épouse auraient également englouti plusieurs centaines de milliers de dollars dans Gestion Guychar. Dans le cas d’Alain Stanké, la perte atteindrait près d’un demi-million de dollars.

Loading comments, please wait.