A A A
Comptoir/guichet

Affaire Madoff : le liquidateur doit faire une croix sur 4,3G$

23 juin 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Cour suprême des États-Unis a rejeté hier un appel du liquidateur du fonds de Bernard Madoff qui voulait obtenir le remboursement de 4,3 milliards de dollars versés à des clients avant l’effondrement de son système pyramidal, rapporte l’Agence France-Presse.

En refusant de se saisir d’un appel des avocats d’Irving Picard, le tribunal de dernier ressort a confirmé une décision rendue en décembre dernier par une cour d’appel de New York.

Celle-ci avait alors estimé que la loi ne permettait pas au liquidateur judiciaire de récupérer plus de quatre milliards que des clients de l’homme d’affaires véreux avaient retirés juste avant sa faillite en décembre 2008.

UNE ARNAQUE DE 23 à 65 G$

Pour mémoire, la justice américaine avait condamné ce dernier en 2009 à une peine de 150 ans de prison pour une vaste escroquerie dont le montant a été évalué entre 23 et 65 milliards (avec ou sans les intérêts).

Le mode opératoire de Bernard Madoff était simple : il attirait les investisseurs en leur promettant des rendements mirobolants et les remboursait en utilisant l’argent des déposants suivants, jusqu’à ce que ce système s’effondre.

Baptisée « système de Ponzi », cette fraude dite pyramidale très ancienne consiste à piocher dans les finances de nouveaux clients pour rétribuer ou rembourser les clients plus anciens.

PAS LE PREMIER REJET

Elle avait été révélée en décembre 2008 au moment où, avec la crise financière, plusieurs déposants avaient voulu récupérer leur mise.

La Cour suprême avait déjà rejeté un autre appel, souligne l’AFP : celui de Securities Investor Protection, une organisation fédérale destinée à aider les investisseurs à être dédommagés en cas de faillites.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques