A A A
Attention

A&L Royal Finance : l’AMF sonne l’alarme

23 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les investisseurs québécois doivent se méfier des produits et services financiers offerts par la firme A&L Royal Finance, a mis en garde hier l’Autorité des marchés financiers (AMF).

En effet, il s’agit d’« une société étrangère, dont l’existence réelle n’a pu être confirmée dans le cadre des vérifications effectuées par l’équipe de cybersurveillance de l’Autorité », et qui « prétend faussement avoir des bureaux au Québec et dans d’autres provinces canadiennes ».

AVERTISSEMENT EN COLOMBIE-BRITANNIQUE

Par ailleurs, l’enquête a révélé que A&L Royal Finance « usurpe le contenu de sites Web d’intervenants des marchés financiers canadiens dûment inscrits auprès de l’AMF, notamment des photographies et des biographies de dirigeants ou de professionnels ».

L’Autorité souligne que ni la compagnie, ni ses présumés administrateurs et représentants ne sont inscrits auprès d’elle ou ne détiennent de droit de pratique qu’elle leur aurait délivré. Ils ne bénéficient pas non plus de dispense leur permettant de solliciter des consommateurs de produits et services financiers au Québec.

À noter que la British Columbia Securities Commission a récemment mis en garde les investisseurs à l’égard des activités de A&L Royal Finance.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.