A A A
Justice

Amendes record à l’encontre de Rock-Robert Bilodeau

3 février 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

AMF_100Cerveau présumé d’une arnaque financière, Rock-Robert Bilodeau est en voie d’inscrire son nom dans le livre des records de l’Autorité des marchés financiers (AMF). En effet, le régulateur vient de déposer 434 chefs d’accusation à l’encontre de cet ex-conseiller et lui réclame des amendes de plus 8,3 millions de dollars. Dans les deux cas, c’est du jamais vu en ce qui concerne une poursuite individuelle. Rock-Robert Bilodeau est également passible d’une peine de prison.

Par le biais des pseudo-cabinets Gestion 2007 et Gestion International 2007, Bilodeau et six acolytes recrutaient des investisseurs en proposant divers programmes de placement aux rendements alléchants, soit entre 2 et 10 %… par mois!

On laissait croire aux victimes que leurs placements étaient sécuritaires, étant offerts par l’entremise de la Banque privée Edmond de Rothschild Europe, au Luxembourg. Ce semblant de caution avait pour effet de rassurer les investisseurs et de donner un cachet international aux placements. Les investisseurs étaient invités à remettre des chèques ou de l’argent comptant à Rock-Robert Bilodeau ou à ses complices. On s’en doute, tout cela n’était que du vent.

L’enquête de l’AMF n’a pas permis de déterminer la perte exacte de l’ensemble des victimes. On sait toutefois que 79 d’entre elles ont investi environ 8,7 millions de dollars, somme qu’elles ont perdue en partie ou en totalité.

Voici le détail des accusations :

Rock-Robert Bilodeau est accusé d’avoir aidé Gestion 2007 ou Gestion International 2007 à procéder à des placements sans prospectus (262 chefs), effectué des placements sans prospectus et agi illégalement à titre de courtier en valeurs (23 chefs). Il aurait également transmis des informations fausses ou trompeuses en indiquant aux investisseurs que leur capital était garanti à 100 % (149 chefs). Le fait que Rock-Robert Bilodeau a déjà été représentant en assurance de personnes, en assurance collective de personnes ainsi que courtier en épargne collective constitue, aux yeux de l’AMF, un facteur aggravant.

Pour pratique illégale de courtier en valeurs, aide au placement illégal et transmission d’informations fausses ou trompeuses, les quatre personnes suivantes devront répondre de leurs actes.

– Paola Burgdorfer : 101 chefs d’accusation, amendes possibles de 1,46 million de dollars.

– Richard Denommé : 53 chefs d’accusation, amendes possibles de 615 000 $.

– Marc Toutloff : 25 chefs d’accusation, amendes possibles de 231 000 $.

– Maryse Labarre : 11 chefs d’accusation, amendes possibles de 156 000 $.

Enfin, l’AMF a déposé 4 chefs d’accusation pour pratique illégale et aide au placement illégal à l’égard de Gérard Reid en vertu desquels des amendes de 36 000 $ sont réclamées. Quant à Marco Veilleux, il fait l’objet de 5 chefs d’accusation pour pratique illégale de courtier. Il pourrait écoper d’amendes de 15 000 $.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000