A A A
Affaires

AMF : Mario Albert laisse de bons souvenirs

20 juin 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Mario Albert

C’est maintenant officiel, Mario Albert a pris les rênes d’Investissement Québec. Il quitte donc la présidence de l’Autorité des marchés financiers (AMF) après un peu plus de deux ans à la direction du gendarme financier du Québec.

Me Louis Morisset, actuel surintendant des marchés de valeurs, deviendra président-directeur général de l’AMF à compter du 2 juillet 2013. Son mandat est de cinq ans.

Plusieurs intervenants de l’industrie des services financiers gardent un souvenir positif du passage de Mario Albert à l’AMF. « Nos rencontres étaient toujours courtoises. Il avait une bonne écoute et une belle compréhension de notre situation. Il semblait comprendre davantage les besoins ou les difficultés des conseillers financiers indépendants. J’espère que son successeur aura les mêmes dispositions », dit René Auger, ex-président du Regroupement indépendant des conseillers de l’industrie financière du Québec (RICIFQ).

René Auger aura négocié avec Mario Albert sur deux dossiers particulièrement. Le premier concernait les campagnes de publicité qu’orchestre l’AMF. « Nous voulions participer au processus de création avant que l’AMF mette ses publicités en ondes afin de faire valoir notre point de vue », explique René Auger. Le RICIFQ a toujours dénoncé le fait qu’il est nuisible d’établir des liens, même involontaires, entre la fraude financière et le conseil indépendant.

Dans l’une de ces réclames, l’AMF affirme que les épargnants ont « 560 000 fois plus de risques d’être victimes de fraude financière que de gagner le gros lot à la loto ».

René Auger aurait préféré des campagnes à l’image de celles de la Chambre des notaires. Celles-ci mettent en vedette l’humoriste Pierre Légaré faisant la promotion, plutôt que le dénigrement, du travail des notaires.

L’autre dossier touche à la création du site « Conseiller de confiance ». À l’origine, ce site Internet était censé être exploité par le RICIFQ. Il comprenait entre autres un outil de recherche, le « GPS de confiance », qui permettait aux consommateurs de trouver un ou des conseillers qui exercent selon les standards rehaussés du RICIFQ. Ces standards ont été établis après des rencontres avec des victimes de fraude de la part de conseillers malhonnêtes.

« Mario Albert n’était pas complètement fermé à notre initiative. Mais le mot ‘confiance’ l’embêtait. Je lui ai fait remarquer que la Financière Liberté 55 dit que ses représentant sont des ‘conseillers de rêve’. Cela signifie-t-il que ceux qui ne travaillent pas pour Liberté 55 sont des conseillers de cauchemar? », lance René Auger.

Le site Conseiller de confiance a finalement été repris par le conseiller Fabien Major.

Louis Morisset

Louis Morisset à la tête de l’AMF

Avocat spécialisé en valeurs mobilières, Louis Morisset est à l’emploi de l’AMF depuis sept ans. À titre de surintendant des marchés de valeurs, il était responsable de l’application des lois et des nombreux règlements relatifs notamment à l’appel public à l’épargne des sociétés et des fonds d’investissement, à l’information continue que doivent produire ces émetteurs, à leur gouvernance, aux offres publiques d’achat et de rachat, à la création et la mise en marché d’instruments dérivés et au fonctionnement des marchés.

Louis Morisset est membre du conseil d’administration de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques, de Finance Montréal, la grappe financière du Québec et de l’Institut de la finance structurée et des instruments dérivés de Montréal. Il est également membre du Conseil de surveillance de la normalisation comptable.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000