A A A
Assurance

Assurance de personnes : Desjardins consolide sa position au Québec

14 juin 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En assurance de personnes, Desjardins Sécurité financière (DSF) a gagné du terrain par rapport à ses concurrents en 2011. Avec 18,5 % des parts de marché dans ce secteur et des primes directes de plus de 2  milliards de dollars, DSF renforce sa position de tête parmi les assureurs de personnes au Québec, indique le Rapport sur les assurances 2011 de l’Autorité des marché financiers (AMF).

En 2010, DSF occupait 17,7 % du marché.

L’Industrielle Alliance-Vie (13,0 %) et la Sun Life du Canada (12,1 %) ont pris les 2e et 3e rangs du palmarès de 2011. Elles aussi ont amélioré leur propre situation comparativement à celle de l’année précédente. On ne peut en dire autant de Manufacturers (Manuvie), qui demeure au 4e rang, mais avec des parts de marché en baisse de 0,3 % à 9,6 %.

Extrait du Rapport sur les assurances 2011, le tableau ci-dessous dresse le classement des 10 plus importants assureurs de personnes au Québec en 2011.

Rang Assureur Primes directes (M$)

Parts de marché (%)

2011

2011

2010

2009

1

Desjardins Sécurité financière

2 174,9

18,5

17,7

17,8

2

Industrielle Alliance-Vie

1 526,4

13,0

12,5

12,1

3

Sun Life du Canada

1 422,0

12,1

11,7

12,4

4

Manufacturers (Manuvie)

1 130,7

9,6

9,9

10,1

5

SSQ-Vie

1 046,5

8,9

8,9

8,8

6

Great-West

698,8

5,9

5,9

5,9

7

London Life

437,7

3,7

3,6

3,6

8

Capitale-Patrimoine

419,6

3,6

3,4

1,9

9

Canada sur la Vie

400,8

3,4

3,9

3,6

10

Standard Lie Canada

284,9

2,4

3,1

3,5

Après un léger recul en 2009, l’ensemble des assureurs québécois ont repris des parts de marché au cours des deux dernières années. Alimentées par des gains vis-à-vis des assureurs canadiens, ces parts atteignent 50,8 % comparativement à 49,3 % en 2010 et à 48,6 % en 2009.

Les primes directes souscrites au Québec ont totalisé 11,8 milliards de dollars en 2011. Bien que cette somme constitue un record, elle ne représente qu’une hausse de 1 % par rapport à 2010. C’est « la plus faible croissance enregistrée depuis les dix dernières années », constate l’AMF.

L’assurance contre les accidents et la maladie demeure la « locomotive de la croissance ». Elle compte maintenant pour 50 % de toutes les primes directes souscrites au Québec, (42,5 % en 2001).

Le Rapport sur les assurances 2011 note que le nombre de polices d’assurance vie individuelle en vigueur à la fin de l’exercice reste relativement inchangé à 4,5 millions, tandis que le montant assuré des polices en vigueur a atteint 476,6 milliards de dollars, en hausse de 4,2 %.

Sans surprise, on apprend que la solvabilité des compagnies d’assurance de personnes a reculé en 2011. Le ratio global de solvabilité des assureurs de personnes s’est établi à 213,8 %, soit 20,3 points de moins qu’en 2010.

« La baisse généralisée des taux d’intérêt au cours de l’année 2011 a eu pour effet de faire augmenter l’actif et le passif des assureurs. Ces augmentations ont affecté à la hausse le capital requis des assureurs, ce qui a provoqué la diminution du ratio global de solvabilité », a commenté l’AMF.

Enfin, à 8,4 %, le rendement sur les capitaux propres se situe en deçà de la moyenne des 10 dernières années.

Loading comments, please wait.