A A A
Assurance

Assurance vie : les jeunes optent pour les produits bancaires

1er août 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Près de la moitié des jeunes consommateurs souscriraient leur assurance vie dans une institution bancaire, révèle l’étude Bank on It! Opportunities With Today’s Bank Customer (2012), menée par l’organisme LIMRA aux États-Unis.

La popularité des produits bancaires s’expliquerait notamment par le fait que ces consommateurs n’ont pas de conseiller en sécurité financière, tout simplement. Pour eux, le fait de pouvoir « s’approvisionner » à leur comptoir bancaire leur simplifie la vie.

Toutefois, les banques qui croient pouvoir séduire facilement une clientèle apparemment gagnée d’avance font fausse route selon LIMRA. En effet, l’assurance vie est un produit qui doit être vendu avec tact, car les consommateurs américains y sont réticents.

Les conseillers bancaires devraient aborder cette question de manière large, en mettant d’abord l’accent sur la protection du patrimoine. « Si vous leur proposez tout de go d’acheter des produits particuliers, vous risquez de perdre ces clients », indique LIMRA.

Les conseillers peuvent aussi présenter l’assurance vie comme un moyen, à terme, d’effacer des dettes. Aux États-Unis, on le sait, de nombreux jeunes Américains contractent de substantielles dettes d’études qui viennent alourdir leur dette hypothécaire.

Pour LIMRA, les conseillers bancaires sauront tirer leur épingle du jeu s’ils réussissent à expliquer les avantages et inconvénients des produits d’assurance dans des termes simples. « Vous ne pouvez pas tenir ces clients pour acquis. L’assurance vie doit être un élément, parmi d’autres, d’une stratégie d’accumulation d’actifs et de protection du capital », conclut LIMRA.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000