A A A
Techno

Attention aux faux représentants de l’AMF

8 août 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les fraudeurs ne prennent pas de vacances cet été. Des courriels falsifiés circulent actuellement sur la toile, incitant ceux qui les reçoivent à transmettre différents renseignements personnels à l’Autorité des marchés financiers (AMF).

L’AMF, la vraie, met en garde la population contre cette activité illégale et livre quelques recommandations pour éviter les problèmes qui peuvent en découler.

Le modus operandi est simple : les faussaires se présentent comme des employés ou des consultants de l’AMF du Québec ou de la France et invitent à livrer des informations confidentielles, notamment des documents bancaires.

L’AMF révèle qu’un individu se présentant sous le nom de Daniel Touffu a joint plusieurs internautes en prétextant vouloir « les aider à récupérer les sommes investies ou les pertes subies sur des plateformes de transaction en ligne non autorisées ».

Au moyen d’un formulaire arborant le logo de l’AMF et ses coordonnées postales, les personnes ciblées étaient invitées à fournir différentes données bancaires et à acheminer le tout à une adresse pourtant nullement associée à l’Autorité.

Consignes à suivre

L’Autorité a communiqué avec les personnes ciblées et œuvre présentement, avec son homologue française, à éradiquer cette campagne d’hameçonnage. Mais la prévention demeure la meilleure protection.

Ainsi, l’AMF rappelle de ne pas donner suite à ce genre de courriel et de le dénoncer immédiatement auprès d’un agent de son centre d’information.

Les épargnants sont également invités à se prémunir contre ce vol d’identité en vérifiant la légitimité de la demande auprès de l’institution avec laquelle ils font régulièrement affaire.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques