A A A

Au tour de Templeton de prôner l’investissement hors Canada

28 juillet 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(28-07-2006)Décidément, pas une semaine ne passe sans qu’un gestionnaire n’exhorte les Canadiens à investir hors du pays.

Cette fois-ci, c’est Placements Franklin Templeton qui livre ce message. « Le moment est venu pour les investisseurs de réaliser certains des gains obtenus alors que le marché canadien était en effervescence et de les rediriger vers les marchés mondiaux », dit Don Reed, président et chef de la direction de la société de placements.

Selon lui, l’Europe, l’Asie et les marchés émergents offrent de belles occasions. « Puisque la part du Canada sur les marchés mondiaux n’est que de 3 %, il est important que les investisseurs pensent à participer aux 97 % restants », note-t-il.

Depuis 1985, le Canada n’a figuré qu’une seule fois sur la liste des marchés au rendement le plus élevé au monde. De plus, au cours des 20 dernières années, aucune catégorie d’actif n’a surclassé les autres pendant plus de deux années consécutives. « Selon ces données, il est clair que le rendement optimal d’un portefeuille de placements exige qu’il soit diversifié et investi à l’extérieur des frontières canadiennes », dit M. Reed.

Certes, il peut être difficile de se défaire de ses titres gagnants. Mais le secret pour devenir un investisseur qui réussit consiste à rechercher les occasions masquées. Le nouveau contexte économique mondial, avec ses marchés émergents et la croissance régulière de la classe moyenne, crée des occasions pour l’investisseur international.

Certaines des meilleures sociétés au monde sont situées en Europe, prétend M. Reed. Or, selon l’analyse des évaluations effectuée par Templeton, l’Europe constitue un marché moins cher que les Amériques. Par ailleurs, l’Asie demeure le producteur le moins coûteux au monde et l’endroit où le marché de la consommation offre la croissance la plus rapide. « Il ne faut pas oublier non plus que les États-Unis et les pays BRIC(Brésil, Russie, Inde, Chine)sont encore des marchés prometteurs pour les investisseurs. Dans une perspective ascendante axée sur les titres, chacune de ces régions peut offrir de bonnes occasions de placement ».

Loading comments, please wait.