A A A

Augmentations salariales : 1 % de moins

7 novembre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Plus d’un tiers des employeurs canadiens envisagent d’accorder des hausses de salaires moins élevées que prévu en 2009, révèle un sondage Hewitt & associés réalisé en octobre.

C’est au Québec et en Colombie-Britannique que ces baisses seront les plus marquées.

À l’échelle canadienne, les 411 entreprises sondées en ligne ont l’intention de diminuer de 1 % leurs hausses de salaires moyennes. Le pourcentage d’augmentation moyen passe ainsi de 3,8 % à 2,8 %.

Au Québec, l’augmentation moyenne prévue est passée de 3,5 % à 2,2 %. En Colombie-Britannique, on parle de 2,25 % au lieu d’une hausse de 3,63 % prévue initialement.
   
« Près de trois quarts des répondants qui envisagent des augmentations salariales plus modestes au cours de la prochaine année ont justifié cette réduction par la situation économique globale », précise un communiqué.

Un sondage Hewitt semblable mené aux États-Unis a dévoilé que 42 % des employeurs prévoient aussi de réduire de 1 % leurs hausses salariales l’an prochain. De 4,1 % à l’origine, le pourcentage est passé à 3,1 %.

Loading comments, please wait.