A A A
Établissements

Aux urnes, planificateurs financiers!

24 mai 2011 | Anaïs Chabot | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

PCAA_vote_vendrediC’est période de vote à l’Institut québécois de planification financière (IQPF). En effet, comme chaque année, l’IQPF renouvelle la moitié de ses élus du conseil d’administration de l’organisme. Cette année, surprise, 16 candidats s’affrontent, alors qu’il y a sept postes à pourvoir.

Le vote, qui a débuté le 11 mai dernier, se termine le 31 mai à 16 h 30. Les résultats seront dévoilés le 10 juin, lors du congrès annuel de l’IQPF, qui se tiendra au Manoir Richelieu de La Malbaie, du 8 au 10 juin prochain.

Des 16 candidats, sept sont des femmes et neuf sont des hommes. Pour la présidente-directrice générale et secrétaire de l’IQPF, Jocelyne Houle-LeSarge, « d’avoir sept candidates, c’est encourageant ».

Cette année, les planificateurs financiers qui ont posé leur candidature, sont issus de tous les milieux. Ils sont très représentatif de l’industrie, puisque des jeunes et des gens d’expérience sont candidats, affirme Mme Houle-LeSarge. « C’est vraiment un beau mélange », ajoute-t-elle.

Les bulletins de candidature, où vous pourrez retrouver les feuilles de route et les profils des candidats sont disponibles sur le site web de l’IQPF. Les candidats ont été entre autres invités à dire pourquoi ils ont posé leur candidature. Dans la majorité des cas, selon Mme Houle-LeSarge, ils ont affirmé vouloir continuer à faire avancer la profession, à en faire une profession reconnue comme toutes les autres. « Ils tiennent tous  beaucoup au métier de planificateur financier. On sent un désir de redonner aux autres », affirme-t-elle.

Selon Mme Houle-LeSarge, le taux de participation au vote est bon. Pour le moment, plus de gens qu’à pareille date l’année dernière ont envoyé leur bulletin de vote électronique. Mais Mme Houle LeSarge aimerait avoir un taux élevé. « Idéalement, si on a 5 000 planificateur financiers il devrait y avoir 5 000 votes. » Mais habituellement, dans un tel organisme, le taux de participation oscille en moyenne entre 15 % et 18 %. L’année dernière, le taux de participation des premières élections en ligne de l’IQPF a atteint environ 16 %. Mme Houle LeSarge espère que le fait qu’il y a plus de candidats cette année amènera plus de gens à voter. « Ça devrait faire sortir le vote il me semble » espère-t-elle.

Alors, planificateurs financiers, avez-vous voté? Site officiel de l’IQPF.

Loading comments, please wait.