A A A
Épargne

Baisse des objectifs d’épargne-retraite

7 février 2013 | Simeon Goldstein | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Plus des trois quarts des Canadiens non retraités n’ont pas calculé le montant d’épargne dont ils auront besoin pour s’assurer une retraite confortable, affirme un sondage de RBC.

En effet, seulement 23 % des personnes qui ne sont pas encore à la retraite ont calculé ce chiffre; 46 % des retraités l’ont fait.

Selon le sondage, l’objectif moyen d’épargne-retraite des Canadiens a baissé de 214 000 $ en 2012, soit de 27 %, passant de 778 000 $ à 564 000 $. Avant d’arriver à la retraite, les retraités actuels avaient calculé qu’ils auraient besoin de mettre 347 000 $ de côté.

Les avis sont partagés quant au montant nécessaire, a affirmé Jason Round, chef, Soutien à la planification financière, RBC Planification financière.

« Pour certains, il s’agit de 75 %, pour d’autres, de 85 %; certains vont même jusqu’à 110 %, a-t-il dit. Pour réaliser ses objectifs et ses rêves de retraite, il faut s’appuyer sur un plan personnalisé qui tient compte de nombreux facteurs pertinents. »

La perception des Canadiens relativement à l’atteinte de leurs objectifs est restée sensiblement la même depuis quatre ans, affirme le sondage.

Plus de la moitié (53 %) affirment être en avance, ou plus ou moins exactement au point où ils avaient prévu être, par rapport à ce qu’ils avaient prévu.

L’objectif des hommes a chuté de 42  % alors que celui des femmes s’est accru de 13 % en 2012, pour s’établir à 424 000 $ et 510 000 $, respectivement.

27 % des Canadiens ne prendront jamais leur retraite

RBC a souligné quelques facteurs qui ont une incidence sur la retraite :

Longévité : Le vieillissement de la population canadienne est une réalité. La retraite ne se résume pas à une seule étape dans la vie d’une personne, elle correspond plutôt à une série d’étapes. Même si l’on vit plus longtemps, les conditions de vie ne resteront pas nécessairement les mêmes.

Santé : Près du tiers (30 %) des retraités affirment que le coût des soins de santé compte parmi leurs principales préoccupations à la retraite. Il importe donc de songer aux coûts liés à des problèmes de santé existants ou potentiels.

Inflation : Le tiers des Canadiens retraités (32 %) affirment que l’inflation – et son incidence potentielle sur leurs finances à la retraite – figure parmi leurs principales préoccupations.

Travail : Au Canada, 42,4 % de la population active se situe dans la tranche des 45 à 64 ans, un pourcentage record selon le recensement de 2011. Les Canadiens sont de plus en plus nombreux à continuer de travailler après l’âge de la retraite ou à retourner au travail une fois à la retraite. Selon le sondage RBC, 27 % des Canadiens ne prendront jamais leur retraite et 23 % prévoient démarrer une entreprise pendant cette période de leur vie. À la retraite, croyez-vous que vous cesserez complètement de travailler ou que vous retournerez au travail?

Loading comments, please wait.