A A A
Argent

Bien présenter les FNB aux clients

27 juillet 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les FNB sont souvent vantés comme étant une alternative souple et peu onéreuse aux fonds communs. Cependant, les caractéristiques des FNB varient beaucoup d’un produit à un autre. Un article publié sur le site Morningstar.ca fournit des éléments de base pour répondre aux questions des clients sur les FNB. Adam Fisch, analyste chez Morningstar Canada met en lumière certaines particularités des FNB.

Les coûts réels
De façon générale, les FNB affichent des frais moins élevés que les fonds communs, souligne M. Fish. Il donne l’exemple des fonds communs indiciels des catégories Actions canadiennes et Actions américaines, dont le ratio de frais moyen est de 0,99 % pour chacune des deux catégories. C’est un chiffre significativement plus élevé que les ratios moyens des FNB dans les mêmes catégories, qui sont respectivement de 0,55 % et de 0,69 %.

Il ne faut cependant pas oublier que les frais de fonds communs peuvent inclure des commissions de suivi. Ces frais additionnels pour les clients ne sont pas nécessairement à leur désavantage, souligne l’expert de Morningstar. « La valeur de ces conseils ne doit pas être sous-estimée, dit M. Fisch. Ils offrent un service important aux personnes qui ne sont pas suffisamment à l’aise pour prendre leurs décisions de placement elles-mêmes. »

Des avantages fiscaux pour les FNB
Les fonds FNB peuvent par ailleurs comporter certains avantages fiscaux pour les investisseurs. C’est le cas en particulier pour les investisseurs qui détiennent des placements dans des comptes non-enregistrés, et dont les rendements seront donc amputés par l’impôt.

Le principal avantage fiscal repose sur une caractéristique plutôt technique des FNB, que l’analyste de Morningstar détaille dans l’article. Dans le cas d’un fonds commun traditionnel, lorsqu’un investisseur revend ses parts, le gestionnaire du fonds doit vendre une portion équivalente du panier d’actions sous-jacentes. Au fur à mesure, des gains en capitaux sont enregistrés par le fonds commun.

Dans le cas des FNB, la revente de parts par un investisseur individuel n’implique pas une vente des actions sous-jacentes par le gestionnaire du fonds. Il en résulte moins de gains en capitaux imposables pour les investisseurs restants.

Des distinctions importantes
Deux fonds FNB qui affirment pister le même indice peuvent comporter des différences significatives, rappelle le spécialiste de Morningstar. Il souligne que certains FNB choisissent de détenir des contrats swap plutôt que d’acheter les avoirs réels. Cette stratégie s’observe souvent dans le cas des FNB qui pistent des indices plus petits. De cette manière, le fonds n’a pas à s’inquiéter d’avoir à négocier des avoirs moins liquides, et cela réduit les frais de transactions. En revanche, les swaps impliquent un risque de contrepartie, c’est-à-dire la faible possibilité que la partie avec laquelle le fonds a souscrit le contrat ne respecte pas ses engagements.

Les FNB, tout comme les fonds communs indiciels, ne reproduisent pas toujours complètement leur indice de référence. Plusieurs ont recours à un échantillonnage par catégorie d’actifs. Les gestionnaires partagent les actifs de l’indice en plusieurs catégories, et choisissent certains placements représentatifs pour chaque catégorie. Cette méthode fait reposer davantage le rendement du FNB sur les compétences des gestionnaires, plutôt que sur l’évolution exacte de l’indice.

Enfin, M. Fisch croit que le rôle du conseiller peut s’avérer précieux dans le cas des FNB, qui offrent une multitude de possibilités. « La souplesse de pouvoir négocier à la minute peut conduire un investisseur à une rotation fréquente, qui elle-même peut mener à des transactions inopportunes et des frais transactionnels supplémentaires », souligne le spécialiste.

Vous voulez plus d’information au sujet des FNB canadiens? Utilisez notre pratique fureteur FNB, un outil avancé qui vous permet de chercher, de trier et de comparer les fonds côte à côte. C’est gratuit! Pour y accéder, cliquez sur www.conseiller.ca/fnb.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000