A A A
Devise

Bientôt un bitcoin montréalais

25 mai 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

argent_signe_dollar_canada_monnaie_devise_425La banque sociale Impak Finance a profité de l’événement C2 Montréal jeudi pour annoncer le lancement prochain d’une nouvelle crypto-monnaie baptisée Impak Coin.

Cette monnaie pourra être utilisée pour acquérir des produits et services des entreprises socioresponsables participantes, transférer des fonds ou les convertir en dollars.

En octobre dernier, le Montréalais Paul Allard déclenchait une campagne de financement participatif dans le but de lancer une banque sociale. Un pari largement gagné puisqu’en 24 heures, il est parvenu à amasser 500 000 dollars. Impak Finance allait ainsi bel et bien naître.

Il revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec l’Impak Coin, que tout un chacun pourra acheter dès le 26 juin prochain contre des dollars sonnants, mais aussi en obtenir par d’autres moyens : via l’application mobile, en offrant du temps ou du matériel aux entreprises participantes, voire en investissant dans le Fonds REER d’Impak.

La monnaie ne pourra cependant pas être utilisée avant 2018, le temps pour l’institution de financer différentes entreprises dites d’« impact », c’est-à-dire qui règlent par leurs produits ou services un problème social ou environnemental tout en étant rentables.

OBJECTIF : UN MILLIER D’ENTREPRISES PARTENAIRES

Ces entreprises n’ont pas encore été sélectionnées, mais M. Allard espère bien en attirer un millier d’ici un an. Il pourra tout aussi bien s’agir d’organismes à but non lucratif que d’entreprises privées socialement responsables, précise-t-il dans La Presse.

Quant au risque financier lié au fait d’investir dans cette nouvelle monnaie, il est réel, admet l’entrepreneur. Si le projet fonctionne, la monnaie aura une valeur plus grande que lors de l’achat, résume-t-il. Si ça ne lève pas, elle ne vaudra rien.

Il espère bien, par ailleurs, faire des profits avec sa banque nouveau genre, soulignant qu’elle est bien à but lucratif. Seule différence avec une banque traditionnelle, 100 % de ses investissements se feront dans l’économie réelle et dans des secteurs utiles et positifs pour la société, comme la santé, l’immobilier, les énergies vertes, l’innovation technologique, l’agriculture, etc. Elle ne touchera pas à la spéculation et aux montages financiers complexes.

Impak vise un rendement à l’actionnaire de 8 %, contre 15 à 20 % pour les grandes banques canadiennes.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000