A A A
Devise

Bitcoin : le site MtGox ferme, le cours s’effondre

26 février 2014 | Rémi Maillard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Le site Internet de la société MtGox, à Tokyo, affichait hier une page blanche et son contenu a purement et simplement disparu, rapporte l’Agence France-Presse (AFP).

Quant aux détenteurs de bitcoins, ils ne pouvaient déjà plus les récupérer depuis le 7 février, date de la suspension des transactions sur cette plateforme, l’une des plus anciennes et les plus importantes de cette monnaie électronique.

Inventée en 2009, celle-ci permet notamment d’échanger des biens et des services en ligne.

Ces turbulences ont touché les autres plateformes du bitcoin. Ainsi, sa valeur a chuté hier de 15 % chez Bitstamp, à Londres.

Six acteurs majeurs de la « communauté bitcoin » ont déjà cherché à limiter les dégâts en se démarquant de MtGox. Ils accusent la société « d’actions intolérables qui ne reflètent ni la solidité ni la valeur du bitcoin et de l’industrie de la monnaie numérique ».

Piratage informatique?

Selon l’AFP, la société Bitstamp et d’autres plateformes, dont BTC China (Chine) et Coinbase (États-Unis), ont promis de « coordonner leurs efforts dans les jours à venir pour rassurer publiquement les clients et le public sur la sûreté des fonds ».

« À l’instar de toute activité nouvelle, il y a de mauvais éléments qui doivent être éliminés, comme nous le constatons aujourd’hui », ont-elles déclaré, évoquant des manquements de MtGox aux critères de base de sécurité et de transparence.

Lundi, la Bitcoin Foundation, l’association américaine qui défend la cause de cette monnaie virtuelle, avait annoncé que le patron de MtGox, Mark Karpeles, avait démissionné de son conseil d’administration.

Un document diffusé sur le web, et attribué par l’agence Dow Jones à l’investisseur en bitcoin Ryan Selkis, affirme pour sa part que MtGox a été victime d’un piratage informatique qui lui aurait coûté près de 750 000 bitcoins au cours des dernières années.

Bien que la volatilité de cette monnaie virtuelle rende difficile toute estimation, cette perte équivaudrait à 350 millions (environ 388 millions $CAD), sur la base des dernières cotations.

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques