A A A

BMO annonce le départ de son pdg en même temps que des résultats records

29 novembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(29-11-2006)Après avoir présenté les résultats financiers du 4e trimestre et de l’exercice 2006, le pdg de BMO Groupe financier, Tony Comper, a annoncé qu’il prendra sa retraite dans trois mois.

Présentement âgé de 61 ans, Tony Comper quittera son fauteuil le 1er mars 2007, à l’occasion de l’assemblée annuelle des actionnaires de la Banque de Montréal. Il a indiqué qu’il ne sera pas candidat pour être réélu au conseil d’administration. Tony Comper dirigeait la quatrième banque en importance au pays depuis 1999.

Tony Comper continuera d’offrir ses services à la banque à titre de conseiller jusqu’au 24 avril, date de son 62e anniversaire et date officielle de son départ à la retraite.

Parmi les réalisations de Tony Comper, on note la consolidation de la présence de BMO aux États-Unis. De plus, grâce aux liens qu’il a entretenus personnellement en Chine, il y a renforcé la présence de longue date de BMO dans ce pays en y élargissant ce marché et les perspectives d’affaires.

Son successeur sera Bill Downe, 54 ans, l’actuel chef de l’exploitation de BMO Groupe financier. Bill Downe est à l’emploi de cette institution depuis 23 ans. Il a été nommé chef de l’exploitation le 2 février 2006. Il avait auparavant rempli pendant quatre ans les fonctions de président du conseil délégué, BMO Groupe financier, et de chef de la direction, BMO Nesbitt Burns, poste dans lequel il a supervisé le groupe Services d’investissement, le groupe Gestion privée et les activités de BMO aux États-Unis.

En ce qui concerne les résultats financiers, BMO affiche pour l’ensemble de 2006 un bénéfice net record de 2,6 milliards de dollars, en hausse de 11 % sur l’an dernier. Par action, cela représente 5,15 $. Le rendement des capitaux propres, une mesure de la rentabilité des banques, atteint 19,2 %, alors qu’il était de 18,8 % l’an dernier. Les revenus de BMO en 2006 se sont chiffrés à 10,1 milliards de dollars.

Le conseil d’administration a approuvé une hausse de 0,03 $ du dividende trimestriel, qui est porté à 0.65 $ par action ordinaire. Il s’agit d’une hausse de 33 % comparativement à l’an dernier. Sur une base annuelle, ce dividende de 0,65 $ représente environ 50 % du revenu net de 2006 afférent aux actions ordinaires, ce qui est conforme à la fourchette de ratio de distribution cible de 45 % à 55 % fixée par BMO.

Toutes les unités d’affaire de BMO ont contribué à l’amélioration du bénéfice.

Les Services bancaires Particuliers et entreprises ont dégagé un profit net record de 1,2 milliard de dollars, en hausse de 4,8 % sur l’an dernier.

Le Groupe Gestion privée affiche un bénéfice net de 360 millions de dollars, soit 13 % de mieux qu’en 2005. Il s’agit d’un record.

Le Groupe Service d’investissement a enregistré un revenu net de 860 millions de dollars, une autre marque historique.

Malgré cette avalanche de données positives, les investisseurs ont manifesté leur mécontentement. En effet, le cours de BMO a cédé jusqu’à 4 % de sa valeur en cours de séance. Au moment de mettre en ligne, il se négociait à 69,38 $, en perte de 2,13 $.

Apparemment, les résultats du 4e trimestre les ont laissés sceptiques. Il faut dire que, au cours de ce trimestre, le chiffre d’affaires consolidé a reculé de 5,9 %. Le taux de productivité a également baissé de 329 points à 64,6 %. Quant au rendement des capitaux propres, il a atteint 19,4 %, alors qu’il affichait plus de 20 % de l’an dernier.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000