A A A
Techno

BMO lance bientôt son conseiller-robot

6 octobre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Banque de Montréal serait sur le point de devenir la première banque canadienne à instaurer son propre service de conseiller-robot, selon ce que rapporte plusieurs médias.

Le nouvel outil serait bientôt lancé par la division de courtage BMO Nesbitt Burns Inc., rapporte le Globe and Mail. Un porte-parole de BMO contacté par le quotidien n’a pas confirmé la nouvelle, mais il a précisé que la banque travaillait sur un « nouveau service pour les investisseurs canadiens » et que plus de détails seront rendus publics prochainement.

Si aucun détail n’a filtré du côté de BMO, il semble que l’industrie, elle, soit déjà en train de se préparer à l’arrivée de ce premier joueur issu des grandes institutions bancaires.

Jusqu’à maintenant, les cinq grandes banques canadiennes avaient choisi de garder un certain recul face à la montée en popularité des conseillers-robots. Le marché est présentement occupé par de plus petits joueurs tels que Wealthsimple ou Questrade.

« Nous ne considérons pas l’arrivée des banques dans le créneau des conseillers-robots comme une menace, mais plutôt comme une preuve de la légitimité de notre industrie », affirme le PDG de Questrade Edward Kholodenko en entrevue au Globe and Mail.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques