A A A

Bond de 24 % de la balance commerciale en novembre

11 janvier 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(11-01-2007)L’excédent commercial du Canada avec le reste du monde s’est accru de 24 % pour passer de 3,8 à 4,7 milliards de dollars d’octobre à novembre 2006, rapporte Statistique Canada.

Ce solde est le plus haut enregistré au cours des huit derniers mois. La hausse de novembre s’explique par une poussée de 2,8 % des exportations qui a mis fin à deux mois consécutifs de déclin. En même temps, les importations n’ont avancé que de 0,4 % pour le mois.

En argent : les entreprises canadiennes ont exporté pour 38,1 milliards de dollars de marchandises en novembre, tandis que les importations se sont chiffrées à 33,5 milliards de dollars.

Les exportations vers les États-Unis ont monté en flèche, ayant enregistré une progression de 3,6 % pour passer à 29,4 milliards de dollars. Les exportations dans les secteurs de l’énergie et de l’automobile ont connu une hausse notable. « Cela contraste avec la tendance à la baisse des exportations vers les États-Unis qui a dominé la deuxième moitié de 2006 et qui est attribuable à un recul des prix de l’énergie et à une baisse des livraisons dans les secteurs du bois d’œuvre et de l’automobile », souligne Statistique Canada.

Fait à noter, les exportations vers les États-Unis, notre principal partenaire commercial, ont tendance à diminuer. En novembre, elle n’ont constitué que 77 % des toutes les exportations de marchandises canadiennes, alors qu’elles étaient de 82 % il y a un an et 84 % en novembre 2002. Pour les 11 premiers mois de 2006, elles étaient inférieures de 1,7 % à celles de la même période de 2005.

En revanche, les exportations vers l’Union européenne ont le vent dans les voiles. Pour les 11 premiers mois de 2006, elles ont progressé de 15,7 % par rapport à 2005. L’or, l’uranium et les aéronefs sont les marchandises les plus en demande.

Les exportations vers la Chine demeurent en hausse, mais la poussée n’est pas aussi marquée qu’on pourrait le croire. Si l’Empire du Milieu a soif des métaux canadiens, il boude par contre nos matières agricoles, comme la potasse.

Sont également en hausse les exportations vers l’Inde, notamment en ce qui concerne le blé, les aéronefs et les minerais métalliques. Le Brésil et la Russie sont aussi des destinations de choix pour nos marchandises.

Par ailleurs, les importations de marchandises étrangères ont connu une faible remontée de 0,4 % en novembre. Les biens industriels, les métaux, les minerais métalliques et les produits chimiques et plastiques ont fortement reculé. Par contre, les importations de produits énergétiques et de l’automobile se sont solidement accrues durant le mois, contrebalançant ainsi le fléchissement enregistré dans les autres secteurs.

Loading comments, please wait.