A A A
Affaires

Bonnes nouvelles sur le front des perspectives d’emploi

8 novembre 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le secteur canadien de la finance présente des perspectives d’emploi « encourageantes », constate Randstad Canada, chef de file en placement de personnel au pays.

L’entreprise de recrutement prévoit une hausse dans la demande pour certaines fonctions spécialisées de l’industrie financière. Les professionnels de la réglementation, de la conformité et de la gestion du risque, notamment, ne devraient pas trop avoir de difficulté à trouver du travail.

Au cours de la dernière année, la demande pour ce type de spécialistes a connu une hausse modérée de 20 % à l’échelle du pays. Mais, à Montréal, la progression a été plus importante, atteignant 60 %.

« Cette augmentation n’est pas tellement surprenante, la nouvelle réglementation de l’Autorité des marchés financiers […] exercera une certaine pression sur les compagnies d’investissement pour fournir de l’information de manière encore plus efficace et transparente. Nous surveillerons également l’impact qu’auront les mouvements de conformité sur les transactions pour les produits dérivés OTC au Canada. Mais, de manière générale, nous nous attendons à ce que la demande pour des spécialistes de la gestion du risque et de la conformité demeure stable au cours de l’année qui vient », a expliqué Randstad Canada.

Dans le secteur bancaire, la demande pour des professionnels qualifiés dans les opérations bancaires et l’investissement dans des fonctions de soutien ont augmenté de 68 % à Toronto et de 56 % à Montréal. Or, comme les banques canadiennes souhaitent s’outiller pour parer à la volatilité des marchés, elles continueront vraisemblablement à embaucher de nombreux experts en 2012.

La même tendance se profile pour les emplois liés à l’analyse comptable et financière.  « Les entreprises ont besoin de spécialistes afin d’avoir une meilleure analyse de leur rendement, de leurs opérations et de la performance de leur capital investi, indique Randstad Canada. À Vancouver, on a noté une augmentation de 49 % de la demande d’une année à l’autre, de 57 % à Montréal et de 38 %  à Toronto. »

En raison de la concurrence mondiale, des nouvelles technologies et de l’incertitude économique, les entreprises cherchent de nouvelles façons de renforcer leurs marges, de dégager des profits et d’améliorer leur productivité.

« Les changements dans l’industrie et la pression du marché se traduisent par des perspectives d’emploi intéressantes pour les professionnels du secteur des finances spécialisés dans ces fonctions au cours de l’année prochaine », conclut Randstad Canada.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000