A A A

Caisses de retraite : ça va mieux

22 octobre 2009 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La stabilité des marchés du crédit et la remontée du cours des actions ont continué à stimuler les rendements des caisses de retraite au troisième trimestre, d’après les conclusions d’une étude publiée par RBC Dexia Services aux Investisseurs.

Dans l’univers RBC Dexia, qui représente 310 milliards de dollars canadiens, les régimes de retraite ont procuré un rendement de 7,2 % pendant le trimestre terminé le 30 septembre 2009, ce qui porte à 14,3 % la progression enregistrée depuis le début de l’année.

« Deux bons trimestres consécutifs ne sont pas nécessairement synonymes de reprise, mais la progression est encourageante », a indiqué Don McDougall, directeur général des Services-conseils à RBC Dexia.

Parmi les classes d’actifs détenues dans les caisses de retraite au Canada, ce sont les actions canadiennes qui ont le mieux fait; elles se sont accrues de 10,6 % pendant le trimestre et de 29,6 % depuis le début de l’année.

« Les avances ont été assez généralisées, mais les secteurs des services financiers, de l’énergie et des matériaux de base, qui occupent les premiers rangs sur le plan de la pondération, ont compté jusqu’ici pour plus des deux tiers de la hausse affichée depuis le début de cette année », a précisé M. McDougall. Fait remarquable, les caisses de retraite ne se sont pas laissé distancer par l’indice composé S&P TSX au cours du trimestre, malgré la sous-pondération de ces trois secteurs clés.

Quant aux actions étrangères, les pertes de change ont continué à jeter un voile sur les progrès des marchés boursiers mondiaux. Depuis le début de l’année, l’indice MSCI Monde a grimpé de 20,3 % en devises locales, mais le rendement des régimes de retraite ne s’établit qu’à 10,5 % après conversion en dollars canadiens.

« L’appréciation du huard nous a freiné en 2009, mais nous ne nous plaignions pas l’an dernier lorsque sa faiblesse a grandement contribué à atténuer nos pertes », a observé M. McDougall.

Les obligations canadiennes ont aussi été bénéfiques, grâce à leur avance de 3,4 % pendant le trimestre et de 8,2 % depuis le début de l’année. « Les régimes de retraite ont entièrement repris le terrain perdu l’an dernier et même davantage : ils ont dépassé l’indice DEX universel d’une valeur considérable de 2,6 % sur neuf mois, tandis que les écarts des obligations de société se sont encore rétrécis au cours du trimestre », a dit M. McDougall.

Loading comments, please wait.