A A A
Justice

Centre financier Carrefour: précision de l’AMF

3 août 2010 | David Santerre | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

AMF_100L’Autorité des marchés financiers (AMF) apporte une précision à un communiqué de presse émis récemment, et qui faisait état du dépôt de 10 chefs d’accusation à l’encontre des présumés faux-conseillers Jean-Yves Mulet et Martin Poulin.

L’AMF réclame devant la chambre pénale de la cour du Québec des amendes totalisant 79 500 $ contre les deux hommes qui auraient usurpé les titres de courtier en valeurs mobilières et de représentant en épargne collective, qui auraient procédé à des placements illégaux en recherchant des acquéreurs de contrats d’investissement, et auraient reçu illégalement une commission d’un représentant découlant de la vente d’un produit financier.

Quant à Mulet, il serait un récidiviste en matière de pratique illégale.

Le communiqué par lequel l’AMF avait annoncé le dépôt de ces accusations, le 22 juillet, s’intitulait «Pratique et placements illégaux – Dossier Centre financier Carrefour inc.».

La raison pour laquelle on y parlait du Centre financier Carrefour, c’est que les deux individus se seraient servis de ce nom d’entreprise pour approcher leurs clients. Or il, existe réellement un cabinet de planification financière, d’assurance de personnes et d’assurance collective dûment inscrit sous le nom Centre financier Carrefour inc., avec lequel les deux lascars n’auraient jamais eu de lien.

On comprend donc que l’AMF veuille corriger le tir afin qu’aucun lien entre Mulet, Poulin et le Centre financier Carrefour ne vienne nuire aux activités de ce dernier.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000