A A A
Été

Cet été, beaucoup de Québécois resteront au Québec

25 juin 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Plus de deux Québécois sur cinq (43 %) comptent prendre leurs vacances dans la province, selon un nouveau sondage BMO.

Effectué en ligne par la firme Pollara du 26 au 28 mai auprès de 1 518 personnes de 18 ans et plus « d’un océan à l’autre », celui-ci révèle aussi que 14 % d’entre eux prévoient visiter une autre province, tandis que 30 % envisagent plutôt de se rendre aux États-Unis.

Seul un petit nombre de répondants a l’intention de passer la frontière pour faire du tourisme en Europe (7 %), en Amérique centrale, en Amérique du Sud ou dans les Caraïbes (7 %), ou au Mexique (3 %).

Enfin, un Québécois sur quatre (25 %) affirme qu’il n’ira nulle part cet été.

Des dépenses en légère baisse

Le sondage révèle également que les Québécois prévoient dépenser en moyenne 1 580 $ pour leurs vacances estivales, soit une baisse de 5 % comparé à l’an dernier (1 670 $).

Plus du quart (27 %) reconnaissent d’ailleurs qu’ils effectueront un voyage « moins important » cette année en raison de considérations financières : près d’un quart (23 %) le feront pour économiser davantage, et 19 % pour éponger une partie de leurs dettes.

À noter que les prix de l’essence exerceront une influence à la baisse sur les projets estivaux de 73 % des sondés dans la Belle Province, tandis que 27 % prévoient sortir moins souvent de la ville et que 17 % pensent même passer davantage de temps à la maison.

« L’abordabilité sera ce qui comptera le plus aux yeux des vacanciers cet été, d’une part à cause de leur volonté accrue d’épargner et du fait d’autres facteurs, tels que la valeur du huard et le prix des carburants », conclut BMO.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques