A A A

Chine : autre surplus commercial record

13 novembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Deux semaines avant une visite sans précédent des trois principaux dirigeants économiques de l’Union européenne, la Chine a annoncé un nouvel excédent commercial mensuel record pour le mois d’octobre.

Sur la période, Beijing a encore exporté beaucoup plus de biens et de services qu’il n’en a importés, enregistrant un surplus sans précédent de 27 milliards de dollars, en hausse de 13,5 % par rapport à octobre 2006. La dernière marque mensuelle datait de juin, avec 26,9 milliards de dollars. Au cours du mois d’octobre, les exportations se sont élevées à 108 milliards de dollars, soit 22 % de plus que l’an dernier. Les importations ont progressé de 25 % à 81 milliards de dollars.

Au total, sur dix mois, l’excédent se chiffre à 212 milliards de dollars, soit une augmentation de 59 % sur un an. La Chine dépasse déjà le record annuel établi en 2006, à 177 milliards de dollars.

Dans un communiqué, l’administration douanière chinoise estime que les mesures macro-économiques du gouvernement en faveur d’une croissance moins déséquilibrée, visant à avoir moins d’exportations et plus de consommation intérieure, « commencent à porter leurs fruits ».

L’agence gouvernementale relève qu’en octobre le rythme des exportations a été moins rapide qu’en septembre(22,3 % contre 22,8 %)et celui des importations, plus élevé(25,5 % contre 16,1 %). Les analystes de Goldman Sachs partagent cet avis et notent que la forte croissance des importations reflète la forte consommation intérieure.

Les données d’octobre vont donner aux deux principaux partenaires commerciaux de la Chine, les États-Unis et l’Union européenne, l’occasion d’exercer des pression supplémentaires. « Nous ne pouvons pas continuer ainsi avec un déficit sans cesse croissant. Les Chinois sont eux-mêmes convaincus qu’un énorme excédent n’est pas dans leur intérêt et nous sommes d’accord sur le fait qu’il faut redresser la situation. La question est de savoir par quels moyens », a déclaré Serge Abou, l’ambassadeur de l’Union européenne en Chine.

Quant aux Américains, ils évaluent encore l’opportunité de réclamer des sanctions afin de contraindre Beijing à laisser flotter librement sa monnaie. De nombreux observateurs à Washington estiment que le yuan est maintenu artificiellement en deçà de sa valeur réelle.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000