A A A
Baisse économique

Le yuan poursuit sa dégringolade

14 août 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Chine a abaissé, pour un troisième jour consécutif, le taux de référence du yuan face au dollar, accentuant ainsi une fois de plus la dévaluation de sa monnaie. Le pays se défend toutefois de vouloir déclencher une guerre des devises, rapporte l’Agence France-Presse.

La Banque centrale chinoise a réduit d’environ 1 % le taux pivot autour duquel le yuan est autorisé à fluctuer. Celui-ci a été ramené à 6,4010 yuans pour un dollar, contre 6,3306 yuans mercredi. La plus forte chute a eu lieu mardi, alors que le taux de référence a été abaissé de 2 %. Une autre diminution de 1,6 % a suivi mercredi. Ces deux derniers jours, la dépréciation brutale de la devise chinoise avait fait chuter les marchés boursiers mondiaux et le cours des matières premières.

Les autorités chinoises, accusées de vouloir ainsi revigorer les exportations et l’économie en difficulté du pays, ont affirmé qu’elles étaient soucieuses de vouloir freiner la dégringolade du yuan. « Actuellement, il n’y a aucun fondement à une dépréciation prolongée du taux de change du yuan, a assuré jeudi Zhang Xiaohui, assistant du gouverneur de la Banque centrale chinoise. La banque centrale a tout à fait la capacité de maintenir le renminbi [autre nom du yuan] fondamentalement stable à un niveau raisonnable et équilibré », a-t-il affirmé en conférence de presse hier.

« L’idée que l’on viserait une dévaluation de 10 % pour stimuler nos exportations est absolument absurde, ce sont des propos extravagants! », a ajouté le vice-gouverneur de la Banque centrale, Yi Gang.

NOUVEAUX CALCULS

La Banque centrale chinoise a tenu à rappeler que les dépréciations marquées des derniers jours découlaient de la nouvelle façon de calculer le taux pivot du yuan, qui prend davantage en compte les fluctuations du marché des changes.

La dévaluation des derniers jours aurait donc permis de combler l’écart entre le niveau officiel où se trouvait le yuan et la valeur « réelle » que lui prête le marché. « Cet écart était de l’ordre de 3 %, et étant donné la chute enregistrée par le renminbi depuis mardi, l’ajustement est désormais pratiquement terminé », a commenté Zhang Xiaohui.

Rappelons que la valeur du yuan, contrairement à celle de la plupart des devises, est étroitement encadrée par Pékin. La monnaie chinoise ne peut ainsi fluctuer que dans une fourchette quotidienne de 2 % de part et d’autre du taux pivot déterminé par la Banque centrale chinoise.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques