A A A
Assurance

Cinq défis pour les retraités

16 juillet 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Au cours de chacune des 19 prochaines années, environ 1 000 Canadiens par jour fêteront leurs 65 ans. Or, nombre d’entre eux pourraient connaître une retraite difficile s’ils ne la planifient pas adéquatement, dit Angela Daidone, chroniqueuse au site Investopedia.com.

S’ils veulent éviter des lendemains qui déchantent, ils doivent dès aujourd’hui se pencher sur cinq défis qui les attendent.

1. La situation financière
« L’argent est l’aspect le plus important à considérer. En clair : aurez-vous les moyens de vivre la vie de vos rêves une fois à la retraite? », demande Angela Daidone. Citant les données de l’assureur State Farm, la chroniqueuse souligne que les retraités qui désirent maintenir leur qualité de vie à long terme doivent toucher de 70 % à 80 % des revenus qu’ils gagnaient lorsqu’ils étaient sur le marché du travail. Grosse commande! Voilà pourquoi il importe de consulter un planificateur financier afin de voir comment on peut y arriver.

Atteindre l’indépendance financière à la retraite n’est possible que si on l’a soigneusement préparée. Les REER, les rentes de retraite d’employeur et les autres types d’investissements sont les outils privilégiés pour y parvenir, dit-elle. En outre, il serait sage d’avoir un plan B dans sa manche, au cas où la stratégie de base s’écroulerait. Des milliers de préretraités ont dû douloureusement revoir leurs choix lors de la chute des Bourses durant la crise financière de 2008.

2. La santé
Dans un monde idéal, tous les retraités passeraient la plus grande partie de leurs vieux jours en santé. Mais ce n’est pas nécessairement ce qui se produit. « Si vous n’avez pas encore adopté un mode de vie sain basé sur l’exercice et l’alimentation équilibrée, il serait temps d’y voir », plaide Angela Daidone. Elle ajoute qu’il faut consulter régulièrement un médecin ou un professionnel de la santé. Les personnes qui sont bien physiquement et psychologiquement voient la part de leur budget consacrée aux frais médicaux diminuer sensiblement, un précieux coup de pouce pour leurs finances personnelles.

3. Le logement
Habituellement, lorsqu’on arrive à la retraite, les enfants sont indépendants et volent de leurs propres ailes. Que faire alors de la maison familiale, maintenant trop grande et coûteuse en frais d’entretien? La vendre? Oui, mais le marché est-il propice? Quel prix peut-on raisonnablement espérer en tirer ? Et puis, avant même de songer à se départir de la résidence familiale, il faut savoir où l’on veut aller rester : appartement, condo, maison de ville? Angela Daidone indique que les développements résidentiels qui ciblent les personnes de 55 ans et plus peuvent être une solution de rechange intéressante.

Autre point à soupeser : l’éloignement de la famille. La nouvelle habitation peut être parfaite pour les besoins de logement, mais si elle est si loin qu’elle nous empêche de voir nos enfants et nos petits-enfants quand bon nous semble, il faudra probablement éviter de l’acheter.

4. Le temps libre
Lorsqu’on est sur le marché du travail, la vie est réglée au quart de tour, souvent dans le mode métro-boulot-dodo. La retraite abolit cette routine. Or, de nombreux retraités éprouvent des difficultés majeures à s’adapter à leur nouvelle vie où règne le temps libre, constate Angela Daidone. Voilà pourquoi il est important, pour eux, de recréer une routine. Faire du bénévolat, lancer une entreprise de consultation, s’inscrire à des cours et même recommencer à travailler à temps partiel sont de bonnes façons de rétablir des repères. Avec une espérance de vie qui peut atteindre les 80 ans, les retraités n’ont guère le choix que de s’occuper. Aussi bien le faire avec des activités que l’on aime, dit la chroniqueuse.

5. La planification successorale et l’achat d’assurances
Le départ à la retraite est le moment idéal de revoir son testament une dernière fois. En effet, sa situation financière étant stabilisée, les enjeux entourant la distribution des biens à ses héritiers apparaissent plus clairement. C’est le temps idéal d’exprimer ses dernières volontés, de mettre sur pied des fiducies au bénéfice de ses enfants et petits-enfants, par exemple. « Une planification successorale bien ficelée permettra à votre succession de liquider vos biens de manière équitable tout en réduisant l’impact fiscal lié au décès », souligne Angela Daidone.

Quant aux assurances, la chroniqueuse incite les retraités à se procurer des polices de soins de longue durée. Ainsi, les retraités et leur famille seront protégés financièrement advenant la contraction d’une maladie grave. Certaines affections coûtent une fortune en soins personnels que ne couvrent pas les régimes de santé publics, et peuvent épuiser l’épargne-retraite de toute une vie en quelques mois seulement.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000