A A A
Affaires

Cinq erreurs à éviter lors des rencontres informelles

11 février 2013 | La rédaction

  • envoyer
  • imprimer


Les activités sociales ou les événements dans votre communauté peuvent s’avérer de bonnes occasions pour le développement des affaires. Mais il vaut mieux faire preuve de tact, et éviter les approches peu subtiles.

Bryce Sanders, président de la firme de consultation Perceptive Business Solutions, a compilé récemment une liste de comportements courants dans ce genre de situations, pour un article sur le site Advisor.ca. Voici des erreurs typiques qu’il a relevées :

Se joindre à une organisation uniquement pour trouver des clients
Les autres membres de l’association ou de l’organisme en question s’en rendront compte rapidement. Il vaut mieux choisir un domaine où vous partagez un intérêt, une expérience, voire une passion. Vous pourrez contribuer de manière significative aux discussions et aux activités. Ceci dit, sans être un fan fini, vous serez toujours bienvenu dans un regroupement si vous avez une attitude ouverte et curieuse.

Agir comme si on a vraiment besoin de clients
Dans certaines circonstances, le contact avec des clients potentiels peut ressembler à de la drague et aux rencontres amoureuses. Si vous insistez trop pour parler affaires, vous risquez d’avoir l’air désespéré… Mieux vaut raconter anonymement quelques histoires sur des clients que vous avez aidés à faire progresser financièrement. Les gens qui ont du succès veulent connaître d’autres gens qui ont du succès.

Spécifier votre travail rapidement dans les conversations
Certaines personnes vont se placer plus sur leurs gardes en apprenant que quelqu’un est conseiller, de crainte que la discussion ne tourne à la séance de vente. Préciser vous-même votre profession peut paraître insistant. Attendez plutôt qu’on vous pose la question. Ceci dit, vous pouvez orienter la conversation vers ce sujet, en disant par exemple quelque chose comme « Ça fait du bien de relaxer un peu ce soir. Les mois de janvier et février sont toujours très occupés pour moi ».

Avoir des manières brusques
Il nous arrive tous, dans une situation sociale, de voir quelqu’un d’autre arriver qui semble plus intéressant que la personne avec qui l’on est en train de discuter. En regardant par-dessus son épaule, et en se concentrant déjà sur la conversation suivante, on a des bonnes chances d’offusquer notre interlocuteur. Gardez plutôt votre attention sur cette personne, et répétez les points importants qu’elle a mis de l’avant dans la conversation. Si vous devez partir, excusez-vous, et soulignez que vous avez apprécié la conversation.

Ne parler que du marché ou des investissements

Dans le regard de certains, on tombe alors dans le stéréotype du courtier qui n’est intéressé qu’à faire de l’argent en gérant celui des autres. De plus, les gens qui n’ont qu’un seul sujet de conversation peuvent apparaître ennuyants. Vous pourriez choisir des sujets parmi ceux qui rejoignent beaucoup de gens comme l’immobilier, les voyages ou l’actualité locale. Il n’est pas mauvais de montrer son expertise en faisant des liens entre l’actualité locale et l’économie à l’échelle nationale.

Loading comments, please wait.