A A A
Argent

Cinq gestes de fin d’année pour économiser de l’impôt

16 décembre 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Parce que plusieurs économies d’impôt demandent une action avant le 31 décembre de l’année en cours, la collaboratrice de Morningstar.ca, Deanne Gage, a dressé une liste de cinq gestes judicieux :

1. Vendre des placements à perte à des fins fiscales
Si les clients possèdent des placements qui ont baissé, et pour lesquels vous avez peu d’espoir, la fin d’année peut être un bon moment pour la vente. Les pertes en capital sont d’abord appliquées aux gains enregistrés cette année. Si les pertes dépassent les gains de cette année, il est possible d’appliquer les pertes aux gains des trois dernières années.

Pour être sûr qu’un rachat de fonds ou qu’une transaction boursière soit effectuée à temps, il est souhaitable de placer l’ordre de vente au plus tard le 23 décembre, souligne Frank DiPietro, directeur de la planification fiscale et de patrimoine à la Financière Mackenzie.

Ce spécialiste note aussi que plusieurs investisseurs aimeraient racheter le même placement après l’avoir vendu à perte. Mais la règle de la perte superficielle demande que l’on ne rachète pas le placement identique dans les 30 jours avant et après la vente initiale.

2. Les gens âgés de 71 ans devraient faire une dernière déduction REER
Les personnes qui ont atteint l’âge de 71 ans cette année doivent convertir leur REER en FERR ou en rente. Il est cependant judicieux pour eux de faire une dernière cotisation au REER en décembre, afin d’obtenir la déduction fiscale.

Selon M. DiPietro de la Financière Mackenzie, les personnes concernées peuvent même cotiser plus que nécessaire à leur REER avant la fin de l’année, s’ils prévoient gagner un revenu l’an prochain. « Ils seront en mesure d’utiliser cette déduction REER bien qu’ils n’aient plus de REER. Ils seront pénalisés de 1 % pour une cotisation excessive pendant un mois, mais l’épargne fiscale dépassera probablement le montant de la pénalité », explique M. DiPietro à Morningstar.ca.

3. Faire des cotisations au REEE
En cotisant suffisamment au régime d’épargne-études (REEE) d’un enfant, un client peut maximiser le montant de la subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE). Au courant d’une année, le montant maximum de SCEE qui est versé par le gouvernement est de 500 $ pour une cotisation de 2500 $. S’il y a des droits de cotisations reportés, un autre versement de 500 $ s’ajoute pour une cotisation additionnelle de 2500 $. Lorsque l’enfant concerné a plus de 10 ans, il est temps de s’assurer que l’on pourra atteindre le montant maximal de cotisation.

4. Retirer dès maintenant de l’argent du compte CELI
Si un client prévoit retirer de l’argent de son compte CELI prochainement, il ferait mieux de la faire avant le 31 décembre. De cette manière, il pourra remettre l’argent dans le compte dès janvier prochain, sans risque de pénalité. En effet, tous les retraits du CELI ajoutent des droits de cotisation pour l’année civile suivante.

5. Faire des dons de bienfaisance
Tous les dons de bienfaisance faits avant le 31 décembre permettent d’obtenir un reçu d’impôt pouvant être utilisé lors de la déclaration de revenu de 2011.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000