A A A
Crédit

Cinq recommandations d’actions US à dividendes

21 juin 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

hausse_bourse_placement_425Les indices boursiers américains font du surplace, et rien n’indique qu’ils décolleront au cours des prochains mois, estime Jake Lynch, analyste au site américain TheStreet.com.

En effet, l’économie aux États-Unis doit composer avec la morosité des consommateurs, les difficultés que connaissent les entreprises manufacturières et la stagnation du secteur immobilier. Afin de lui donner un coup de pouce, la Réserve fédérale américaine a laissé entendre qu’elle continuerait à garder les taux d’intérêt bas.

« On n’attend pas de hausse des taux d’ici 2013. Cela peut favoriser certaines actions à dividendes », dit Jake Lynch. Il en présente cinq, triées sur le volet, qui devraient bien se tirer d’affaire. « Ces actions ne procurent pas nécessairement le meilleur rendement du dividende qu’on trouve sur le marché. Cependant, elles ont toutes amélioré leurs affaires et bonifié leurs distributions au cours des cinq dernières années. Les investisseurs à la recherche de revenus devraient y jeter un coup d’oeil », explique-t-il.

1. Caterpillar (CAT.NYSE)
Ce fabricant de machinerie lourde fournit de nombreuses entreprises qui construisent des infrastructures dans les marchés émergents. Caterpillar a connu une très bonne année 2010, mais son action est en baisse de 16 % depuis le sommet qu’elle a atteint en 2011. Au cours du dernier trimestre, Caterpillar a fait croître son chiffre d’affaires de 57 %. Depuis les 12 dernier mois, ses profits ont presque triplé. Le dividende offre un « rendement sain » de 1,9 %. Jake Lynch fait remarquer que ce dividende a crû de 6,9 % et de 12 %, sur une base annualisée, durant les trois et les cinq dernières années, respectivement. Le titre de Caterpillar s’échange à 11 fois les bénéfices prévus, soit 28 % de moins que la moyenne du secteur.

2. JP Morgan Chase (JPM.NYSE)
Présente dans toutes les sphères de l’activité financière, la banque JP Morgan Chase est la firme du Dow Jones à qui les analystes accordaient la meilleure note au début de 2011. Malgré cette confiance, le titre est en recul de 1,3 % depuis le début de l’année, constate Jake Lynch. Bien que le bénéfice net de JP Morgan Chase soit en hausse de 67 % au 1er trimestre, le chiffre d’affaires est en baisse de près de 7 %, en raison du marasme dans le secteur immobilier aux États-Unis. L’action procure un dividende de 0,25 $US, pour un rendement annuel « solide » de 2,4 %. Le titre de JP Morgan Chase se négocie à 7,3 fois les bénéfices prévus.

3. Kraft Foods (K.NYSE)
Ce géant du secteur de l’alimentation a bien absorbé la récente correction boursière, ne cédant que 1,8 % pendant que l’indice S&P 500 reculait de près de 4 %. Au 1er trimestre, le bénéfice rajusté de Kraft a progressé de 6,7 % à 0,47 $US par action, battant aisément les prévisions des analystes. Kraft a réussi le tour de force de conserver sa marge bénéficiaire, malgré une hausse de ses frais généraux. Son action produit un dividende annuel de 1,16 $US, ce qui se traduit par un rendement de 3,4 %. Ce dividende a progressé de 3,1 % et de 5,3 %, sur une base annualisée, au cours des trois et des cinq dernières années, respectivement. Depuis le début de 2011, l’action de Kraft est en hausse de 8,7 %.

4. Intel Corporation (INTC.Q)
L’action d’Intel subit de plein fouet la correction boursière. Elle a fléchi de 6,6 % au cours du dernier mois. Pourtant, l’entreprise a annoncé des résultats exceptionnels : augmentation de 29 % du bénéfice net au 1er trimestre, progression des ventes de 25 %, amélioration de 35 % de la marge bénéficiaire, la meilleure dans le secteur des semiconducteurs, etc. L’action d’Intel génère un dividende de 0,72 $US, pour un rendement de 3,8 %. Intel a bonifié son dividende de 11 % et de 13 %, sur une base annualisée, au cours des trois et des cinq dernières années, respectivement. Le titre d’Intel se négocie sur le Nasdaq à 9,1 fois les bénéfices prévus, « une aubaine parmi les actions de ce secteur », dit Jake Lynch.

5. Chevron Corporation (CVX.NYSE)
Numéro deux mondial de l’énergie (derrière Exxon Mobil), Chevron présente un bilan financier on ne peut plus sain. Au 1er trimestre, ses ventes ont bondi de 26 % et son bénéfice net, de 36 %. À 3,12 $US par action, le dividende de Chevron procure un rendement annuel « robuste » de 3,1 %. L’entreprise a gonflé son dividende de 7,2 % et de 9,5 %, sur une base annualisée, au cours des trois et les cinq dernières années, respectivement. « Déjà élevés, les prix de l’énergie continueront sans doute de monter. Les investisseurs devraient se positionner pour profiter de cette tendance », souligne Jake Lynch.

Loading comments, please wait.