A A A
Comptoir/guichet

Citigroup paiera 235 M$ à des investisseurs floués

18 août 2015 | La Presse Canadienne | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Deux filiales de la banque Citigroup ont accepté de payer 179,5 M $US (environ 235 M $CAN) relativement à des accusations pour avoir induit en erreur des investisseurs dans des fonds de couverture s’étant par la suite effondrés.

Les filiales règlent ainsi des procédures d’organismes de réglementation au fédéral.

La Securities and Exchange Commission (SEC) a annoncé, hier, le règlement avec Citigroup Alternative Investments, une filiale de la banque établie à New York, et Citigroup Global Markets, une compagnie affiliée. Le montant qu’elles paient, 139,9 millions de dollars en plus de 39,6 millions de dollars en intérêts, sera remis aux investisseurs par l’entremise de deux fonds de couverture gérés par les firmes.

PAS D’ADMISSION DE FAUTES

Les deux firmes n’ont pas admis, ou nié, de mauvaises pratiques. Les deux entreprises ont été blâmées, entraînant la possibilité de sanctions plus sévères s’il y a récidive de la violation alléguée.

La SEC a affirmé que les firmes avaient vendu des valeurs mobilières dans deux fonds de couverture entre 2002 et 2007, recueillant près de 3 G$ surtout auprès de riches investisseurs et d’institutions. L’agence a affirmé que les gestionnaires des fonds avaient trompé les investisseurs potentiels en leur disant qu’ils étaient à faibles risques et similaires aux obligations.

Les fonds de couverture se sont effondrés en 2008 durant la crise financière, engendrant des milliards de dollars en pertes.

Les gestionnaires ont « faussement assuré aux investisseurs qu’ils procédaient à des investissements sûrs même lorsque les fonds étaient sur le bord du précipice », a dit la SEC.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.