A A A

Citigroup peu optimiste pour les marchés américains

2 juillet 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les bénéfices des entreprises américaines seront vraisemblablement inférieurs aux attentes du marché, craint Tobias Levkovich, chef stratège des actions américaines à la firme Citigroup. En appui à ses prévisions peu réjouissantes, il cite plusieurs grandes sociétés qui, déjà, ont abaissé leurs perspectives de profit pour les trimestres à venir.

Selon Tobias Levkovich, les entreprises américaines auront de la difficulté à maintenir leur rentabilité en raison du ralentissement de l’économie au pays de l’oncle Sam. Le resserrement des conditions de crédit affecte la plupart des secteurs, pas seulement la consommation discrétionnaire et les entreprises financières, prétend-il.

De plus, observe-t-il, cette morosité frappe tout autant l’Europe que des pays en émergence comme la Turquie et le Vietnam. Pour les entreprises américaines qui font des affaires là-bas, il n’y a donc pas moyen de souffler.

Citigroup prévoit que la croissance des bénéfices par action du S&P 500 sera de 1,2 % en 2008, alors que les analystes s’attendent à 6,6 %. Quand les mauvaises nouvelles tomberont, la volatilité boursière augmentera sensiblement.

Tobias Levkovich recommande à ses clients qui ont pris position dans des secteurs malmenés, comme les banques et les compagnies d’assurances, de garder quand même le cap. Il les exhorte d’éviter les secteurs exacerbés aux ratios trop élevés, comme l’énergie et les matériaux de base.

Loading comments, please wait.