A A A
Crédit

Commencez à planifier vos impôts

2 novembre 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

calendrier_temps_agenda-425La planification fiscale de fin d’année ressemble au magasinage des Fêtes, dit Dianne Nice, du quotidien The Globe and Mail. En effet, ceux qui attendent à la dernière minute pour s’y atteler risquent d’être pris de court, de bâcler l’exercice et de rater des économies.

En s’y mettant aujourd’hui, on peut prendre le temps d’analyser des situations qui demandent de la réflexion, comme réaliser des pertes en capital dans le but d’amoindrir l’impôt sur des gains enregistrés par ailleurs durant l’année. Pour être admissibles en 2010, ces pertes doivent être encaissées avant le 31 décembre. Le même délai existe pour les dons faits à des organismes de charité, entre autres. De plus, les personnes qui ont déménagé au cours de 2010 devraient, dès maintenant, s’assurer que leur employeur et leur institution financière ont bel et bien noté leur changement d’adresse afin qu’ils envoient les feuillets d’impôt au bon endroit.

Voici huit autres conseils fiscaux que formule la journaliste.

1. Réviser le portefeuille de placements
Comme on l’a vu, il peut être avantageux, d’un point de vue fiscal, de subir des pertes en capital sur des investissements qui ont mal tourné afin de réduire le gain en capital imposable sur des placements qui ont été encaissés avec profits. Les pertes en capital enregistrées en 2010 peuvent être utilisées rétroactivement sur les trois années précédentes (2007, 2008 et 2009) ou reportées indéfiniment dans l’avenir.

2. Faire le total des revenus de 2010
Avez-vous effectué un retrait de votre REER ? Vendu un immeuble à revenus ? Reçu une prime de votre employeur ? Si oui, il serait avisé d’évaluer rapidement tous les revenus imposables de l’année dans le but d’estimer la facture totale d’impôt. Si vous faites ces calculs à la fin de décembre, il ne vous restera pas grand temps pour mettre sur pied des stratégies de réduction d’impôt.

3. Regrouper les frais médicaux de toute la famille
Le crédit d’impôt pour frais médicaux se calcule à partir des frais admissibles engagés sur une période de 12 mois se terminant dans l’année. De ce montant, il faut retrancher, au fédéral, 3 % du revenu net de la personne qui réclame les frais. Au Québec, on doit soustraire 3 % du revenu net du couple. En d’autres termes, il est préférable, au fédéral, de réclamer ce crédit d’impôt dans la déclaration du conjoint ayant le revenu le moins élevé, compte tenu que les frais médicaux des deux conjoints peuvent être regroupés dans la même déclaration.

4. Ne pas oublier les frais de rénovation
Vous avez entrepris des travaux de rénovation au début de 2010 ? Ces dépenses peuvent être admissibles au crédit d’impôt à la rénovation domiciliaire. Évidemment, il est impossible de les réclamer cette année, mais vous pouvez demander au fisc de rajuster votre déclaration de revenus de 2009.

5. Contribuer à un régime enregistré d’épargne-études (REEE)
Pour avoir droit aux subventions gouvernementales prévues pour les bénéficiaires de 16 et de 17 ans, il est obligatoire d’avoir ouvert un REEE en leur nom avant cet âge et de verser une cotisation de 2 000 $ avant la fin de l’année civile du 15e anniversaire des bénéficiaires. Par exemple, si votre fille a eu 15 ans en 2010 et qu’aucun REEE n’est ouvert à son bénéfice, il est important pour vous d’en instituer un et d’y cotiser au moins 2 000 $ d’ici la fin de l’année si vous souhaitez profiter de la subvention cette année et les deux suivantes.

6. Combiner les dons de charité
Lorsque les dons dépassent 200 $, l’excédent de ce montant donne droit à des taux de crédit élevés. Voilà pourquoi il peut être avantageux de regrouper les dons d’un couple dans une même déclaration de revenus. Il peut être avisé de devancer certains dons importants. Notez que les dons non déduits au cours d’une année peuvent être reportés prospectivement sur une période de cinq ans.

7. Bien gérer son fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)
Ceux qui ont transformé leur REER en FERR avant 71 ans et qui n’ont pas besoin du retrait minimum imposable pour boucler leur budget devraient reconvertir leur FERR en REER avant la fin de l’année. Ce faisant, ils ne seront pas obligés d’effectuer en 2011 le retrait minimal obligatoire et économiseront ainsi de l’impôt pendant quelques années.

8. Planifier le déménagement
Vous allez vous installer dans une autre province ? Vérifiez quels sont les taux d’imposition qui s’y pratiquent. En effet, ces taux s’appliquent aux contribuables qui y résident au 31 décembre de l’année en cours. S’ils sont largement inférieurs à ceux du Québec, il pourrait être avantageux de devancer la date de votre déménagement.

Enfin, Dianne Nice exhorte ses lecteurs de commencer à organiser leurs papiers le plus tôt possible. Les reçus d’achat de médicaments et de titres de transport en commun, par exemple, sont souvent éparpillés partout dans la maison. L’arrivée du mois de novembre devrait sonner l’heure de début de la récolte des documents fiscaux.


Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000