A A A
Assurance

Comment bien réussir une retraite à deux

19 février 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

De plus en plus de spécialistes de la retraite mettent l’accent sur la dimension psychosociale de la vie après le travail, à plus forte raison si la retraite est prise en couple.

Madame veut voyager de par le monde, alors que Monsieur souhaite rester près de ses petits-enfants ? Monsieur prévoit jouer au golf tous les jours tandis que Madame désire faire du bénévolat ? Les conjoints ont intérêt à être sur la même longueur d’onde, car la retraite risque d’être un long parcours semé d’embûches.

Or, du point de vue de l’harmonisation des goûts et des passions des conjoints retraités, il y a encore du chemin à faire. Un sondage de TD Waterhouse indique en effet que 43 % des retraités québécois affirment n’avoir aucune idée, ou une idée très vague, de ce à quoi ressemblerait la retraite idéale. Parmi les retraités mariés ou en union de fait, seulement la moitié d’entre eux (52 %) partagent la même vision de la retraite que leur partenaire. Dix-neuf pour cent ont mentionné qu’il y avait un conflit dans leur couple en raison de leurs rêves de retraite divergents.

Par ailleurs, un Québécois retraité sur cinq (18 %) affirme que l’aspect le plus lourd de la retraite est de ne plus pouvoir faire les mêmes choses qu’avant, en raison d’une baisse de revenus. Près du quart (22 %) disent que l’adaptation au changement a été une épreuve difficile à subir.

Que faire pour éviter la dérive amoureuse ? Discuter avec franchise de ses objectifs en ce qui a trait au mode de vie et aux moyens de faire en sorte que les finances du couple lui permettent de les atteindre, explique TD Waterhouse. En outre, les conjoints doivent s’assurer de définir un « plan de retraite » chacun de la même façon. S’agit-il simplement d’évaluer ses objectifs en matière de mode de vie et les moyens financiers permettant de les atteindre ? De placer de l’argent dans un REER chaque année ? D’établir une stratégie de placements diversifiés ? De participer à un régime de retraite des employés ? Autant de questions que les conseillers doivent poser au couple pour que celui-ci prenne conscience du travail qu’il doit accomplir avant de tirer sa révérence au marché du travail.

« La retraite est parfois un sujet tabou que les couples cherchent à fuir, tout comme le sexe, les ennuis financiers ou les problèmes avec les enfants. Il ne faut pas hésiter à aborder ce sujet franchement avec votre partenaire, et ce, bien avant la retraite si vous voulez éviter des problèmes plus tard », souligne Joe Rich, thérapeute de couple et consultant pour TD Waterhouse.

Loading comments, please wait.