A A A

Blogues

/

Comment devenir millionnaire grâce à son condo?

24 février 2014 | Commenter

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de deux clients qui ont investi le marché immobilier avec un simple condo… et qui sont maintenant riches! Voici comment ils s’y sont pris.

Le premier était dans la mi-trentaine lorsque je l’ai rencontré, en 2009. Propriétaire de son condo depuis dix ans, il avait comme objectif de se bâtir un parc immobilier composé de propriétés à revenus. Avant de vous expliquer comment il a fait, je dois d’abord et avant tout vous préciser deux points. Depuis que je le connais, sa garde-robe a peu changé. Il a d’ailleurs souvent porté le même t-shirt, sur lequel on pouvait lire : « Built-to-last ». C’est un homme qui avait deux emplois et une détermination exemplaire.

Son condo, situé en Montérégie, valait 200 000 $ et à l’époque, il était possible de refinancer 80 % de la valeur marchande de son bien immobilier en marge de crédit hypothécaire. (Depuis le dernier changement des lois hypothécaires, on peut obtenir 80 % de la valeur marchande, duquel un maximum de 65 % peut être en marge de crédit[1].) Il a donc utilisé 100 000 $ de la valeur nette de son condo comme mise de fonds pour s’acheter deux triplex. Il a ensuite continué de travailler avec acharnement et tout en accumulant les revenus nets issus de ses immeubles à revenus, il s’est acheté un troisième triplex deux ans plus tard.

Il a récemment vendu son condo et songe à acheter d’autres propriétés. Aujourd’hui, son parc immobilier vaut plus d’un million de dollars et il reçoit 3 000 $ net par mois. Il porte encore le même t-shirt, mais il a finalement quitté son deuxième emploi après presque 15 ans.

Le deuxième client est propriétaire de son condo à Laval depuis 2008. L’année où il est devenu propriétaire, il a aussi démarré sa compagnie. Il avait donné 20 % de mise de fonds sur son condo afin de réduire les paiements hypothécaires mensuels, ce qui lui a permis de se concentrer sur son entreprise. Il a profité des taux d’intérêt historiquement bas et a pu rembourser 10 000 $ par année sur le capital pendant cinq ans.

Il a également fait des rénovations dans son condo dont la valeur foncière, au fils des années, a augmenté de presque 20 %.

Récemment, il a déposé une offre d’achat sur la maison de ses rêves, une nouvelle construction de 550 000 $. Il loue son condo 1 200 $ par mois et l’a refinancé à 80 % de sa valeur afin de verser un acompte de 110 000 $ sur sa nouvelle maison. Sa compagnie, qui a récemment fêté ses six ans, est prospère.

Le marché immobilier a prouvé qu’il est un bon investissement à long terme. Certes, les valeurs marchandes des propriétés ont augmenté, surtout dans la région de Montréal, mais le marché immobilier a été historiquement rentable à long terme. Il est évidemment impossible de prévoir sa direction pour les années à venir. Il faut être bien préparé en matière de mise fonds, revenus et avoir mis en place des habitudes d’épargne.

L’achat du condo est souvent le point de départ de plusieurs nouveaux acheteurs. Avec détermination et en profitant des conditions avantageuses du marché, ils peuvent passer du rêve à la réalité.


Katy Ramos Borges est courtier immobilier hypothécaire, Hypotheca et propriétaire de Gestion Holistique


[1] Avec une marge de crédit, vous ne pouvez payer que les intérêts du montant utilisé sans payer le capital. Avant les changements, il était possible de financer 80 % de la valeur de la propriété en marge de crédit hypothécaire. À la suite des derniers changements aux lois hypothécaires, seulement 65 % de ce financement peut être en marge de crédit et le reste doit être en prêt hypothécaire avec des paiements intérêts et capital.

Les opinions exprimées dans les blogues n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca.
  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Loading comments, please wait.

Les articles...

Rogers médias numériques