A A A

Blogues

/

Les économies mondiales se restructurent? Profitez-en

19 juin 2012 | Commenter

De nombreuses raisons expliquent la léthargie des marchés financiers, dont les cours ne suivent pas la courbe de la hausse des profits depuis 2009. Si cette courbe avait suivi, depuis 2 ans, l’indice S&P 500 aurait dépassé le sommet atteint en octobre 2007, en matière de rendements. L’autre raison principale est la vague de changements de la structure des économies dans plusieurs pays.

Les conséquences des changements structuraux
Des changements structuraux importants, amorcés depuis plus de 20 ans à l’échelle mondiale, se sont produits. Toutefois, leurs effets négatifs se font ressentir, depuis quelques années, causant de considérables déséquilibres dans les économies. Des pays avancés devenus très endettés, gonflés par un excès de crédit pendant deux décennies, affichant très peu d’inflation et une croissance anémique, côtoient de nouveaux pays émergents riches et aux prises avec des niveaux de croissance économique dépassant ceux des meilleures années d’après-guerre aux États-Unis et au Canada. Ces pays émergents ont un niveau d’inflation élevé, et beaucoup d’épargne, qui alimente les réserves étrangères en forte croissance.

La Chine, à elle seule, augmente cette réserve étrangère de 750 millions $ par jour, depuis 2007. (voir The Economist.com)

Bientôt, les pays émergents seront nos concurrents directs, et ce dans tous les secteurs (haute technologie, aérospatial, recherche médicale, etc). À l’échelle planétaire, la croissance économique augmente depuis 40 ans, mais le transfert de la richesse se dirige, de plus en plus, vers les pays émergents. De plus, les pays avancés devront affronter certains problèmes cruciaux et difficilement surmontables, avec le vieillissement de leur population.

Les changements rapides suscitent l’inquiétude des investisseurs boursiers, du moins temporairement. Tous les changements structuraux doivent être compris, afin de fournir des occasions aux investisseurs qui pourraient y voir des occasions intéressantes.

 

Quelques stratégies d’investissement à long terme pour bénéficier de ces changements structuraux

  • Investissement dans les pays émergents jusqu’à 25 % du portefeuille boursier, par le biais des fonds communs, d’indices (FNB) ou de fonds spécialisés qui gèrent en fonction de stratégies acheteur/vendeur (short/long). Plusieurs pays asiatiques, autres que la Chine, ont récemment bénéficié d’une croissance à considérer. Malheureusement, ces marchés sont volatiles et exigent une rigoureuse gestion du risque de la part de gestionnaires spécialisés.
  • Prudence dans l’investissement immobilier au Canada.
  • Investissement dans des FNB d’obligations corporatives de pays émergents, en diversification avec les obligations canadiennes.
  • Malgré la récente faiblesse des titres cycliques comme les matériaux et l’énergie, il ne s’agit que d’une pause temporaire.
  • Même si la croissance est anémique dans les pays avancés, les titres nord-américains de technologie et de santé profitent de la croissance mondiale.
  • Comme il y a beaucoup de volatilité, en raison de ces déséquilibres mondiaux, il est important d’investir dans des fonds de type acheteur/vendeur, dans des actions, obligations ou contrats à terme.
  • Prudence sur le marché obligataire gouvernemental. Ces mêmes obligations servent de refuge temporaire, tout comme l’or. Les réactions peuvent être vives à la hausse, tout comme à la baisse.

 

William-André Nadeau est chroniqueur financier. Il publie chaque deux semaines un billet traitant des marchés, de placements et de gestion.

Les opinions exprimées dans les blogues n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca.
  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000