A A A
Affaires

Concours de vente : PEAK se réjouit de leur disparition

28 avril 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

course_fil_arrivee_meilleur_425PEAK se réjouit de constater que plusieurs acteurs importants de l’industrie de l’assurance ont décidé de mettre fin « aux controversés programmes incitatifs de vente », a annoncé hier le groupe financier par voie de communiqué.

« Pour nous, ces programmes incitatifs, tels les concours de vente ou les congrès tous frais payés, ont toujours été contraire à l’éthique et allaient complètement à l’encontre des intérêts des clients », indique la firme.

Jugeant que cette décision intervient « très tardivement » dans le secteur de l’assurance, elle rappelle avoir apporté son soutien à l’Institut des fonds d’investissement du Canada lorsque celui-ci avait émis ses règles d’éthique dans les années 1990, ce qui avait alors eu pour conséquence la disparition des concours de vente dans l’industrie des fonds.

« C’EST UNE QUESTION D’ÉTHIQUE »

« PEAK s’est toujours opposé à ce genre de programmes et a toujours favorisé l’indépendance complète des conseillers. Les nombreuses études sur la question ont toutes été unanimes : les incitatifs de vente, ou encore les produits maison, soulèvent d’importantes questions d’éthique », affirme Robert Frances, président du conseil et chef de la direction du groupe.

« Depuis maintenant près de 25 ans, PEAK est totalement indépendant et privé et n’offre aucun produit maison », affirme la société, qui estime que cette approche « garantit aux clients qu’ils obtiennent des recommandations impartiales » puisque ses conseillers « n’ont aucun incitatif de vente particulier et ne subissent aucune pression de vente envers des produits spécifiques maison ».

Une approche qui a d’ailleurs était récompensée il y a quatre ans par Ernst & Young, quand le groupe s’est vu décerner le Grand Prix de l’entrepreneur dans la catégorie des services, souligne le communiqué.

Créé en 1992, PEAK offre son expertise à un réseau de plus de 1 500 conseillers financiers indépendants inscrits dans les domaines de gestion de patrimoine, fonds communs de placements, valeurs mobilières, assurances et planification financière.

Le groupe détient aujourd’hui plus de 7,8 milliards de dollars dʼactifs sous administration et un important portefeuille de contrats dʼassurance auprès de quelque 150 000 investisseurs partout au pays.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.