A A A
Entente

Congédiés pour avoir omis de s’identifier

22 février 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

porte_demission_sortie_renvoi_425Trois conseillers de Goldman Sachs ont été remerciés en décembre après avoir enfreint les règles internes du géant bancaire.

En effet, deux d’entre eux ont omis de s’identifier auprès d’un client intéressé à acquérir un exploitant de restaurants PFK et Pizza Hut au Moyen-Orient et au Maghreb, rapporte le magazine Fortune. La rencontre s’est tenue à Dubaï.

Un troisième employé, basé à Londres, a aussi été congédié parce qu’il n’a pas jugé pertinent de rapporter cet incident à ses supérieurs.

Ces banquiers agissaient à titre de conseillers en fusions et acquisitions pour le compte de Goldman Sachs.

« Nous prenons ces questions très au sérieux et nous travaillons selon des standards auxquels nous sommes en droit de nous attendre de nos employés », a souligné l’institution américaine le 10 février dernier.

Goldman Sachs a toutefois réussi à garder son client, la société dubaïote Emaar Properties PJSC. Celui-ci a annoncé au début de février avoir l’intention d’acquérir 69 % des actions de Kuwait Food, qui exploite de nombreux restaurants PFK, Pizza Hut et TGI Friday’s dans la région.

NORMES PLUS STRICTES

En 2010, dans le sillage de la dernière crise financière, le banquier new-yorkais a mis sur pied un comité chargé d’étudier ces questions. Ses membres avaient recommandé que les employés affichent une plus grande transparence à l’égard des clients quant à leurs rôles et aux conflits d’intérêts potentiels.

L’an dernier, Goldman Sachs a remercié près de 20 conseillers, dans ses bureaux de New York et de Londres notamment, après avoir découvert que ceux-ci avaient contrevenu aux règles en la matière.

Goldman Sachs occupe le premier rang en Afrique et au Moyen-Orient dans le lucratif créneau du conseil en fusions et acquisitions, y générant 3,47 G$ en frais de consultation en 2015. Il s’agit de la plus haute somme obtenue depuis 2007, rapporte Bloomberg.

L’institution domine aussi ce marché à l’échelle mondiale, selon des données compilées par l’agence financière.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques