A A A
Argent

Conseil financier : une vision à court terme

22 décembre 2009 | Cimon Plante | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

 

Bien souvent, notre industrie, met l’accent sur le court terme. À force d’analyser trop fréquemment notre portefeuille, nous en devenons rapidement insatisfaits. Le résultat est que nous perdons de vue notre plan de match afin de faire de petits gains à court terme. De plus, la
pression devient forte afin de battre les marchés en tout temps.

Par exemple, en 2005, John Bogle, ancien président du Groupe Vanguard (fondé en 1975, la société gère un actif d’environ un billion de dollars), mentionnait que la période de détention d’un titre boursier chez les gestionnaires de fonds communs, est passée de plus de 10 ans en 1950 à 4 ans en 2005. Cette attitude se dénote non seulement chez les professionnels, mais aussi, elle s’est propagée sur le marché en général. Dans les années 50, les investisseurs à la Bourse de New York conservaient leurs titres pendant une période moyenne de 7 à 8 ans. De nos jours, cette période est de 11 mois.

Il n’est pas surprenant que ce phénomène se soit aussi manifesté chez les cadres d’entreprises. L’accent est souvent mis sur les résultats trimestriels, au détriment d’objectifs à long terme. Il y a un piège à prendre l’habitude de se comparer trop fréquemment aux indices. À un certain moment, nous allons obtenir une contre-performance par rapport aux marchés. Ceci est inévitable. Aucun investissement ne peut battre les Bourses à tout coup et indéfiniment. Cette déception pourrait nous amener à apporter des changements inutiles afin de continuer notre chasse aux rendements. Bien souvent, les résultats seront pires que si l’on s’était satisfait du statu quo.

Prolongeons donc notre horizon d’investissement. Voyons plus loin que le prochain trimestre. Nousaurons des attentes plus raisonnables tant qu’à nos chances de performance. Notre tolérance aux fluctuations s’en trouvera probablement améliorée.

Ce processus permet de délaisser une attitude empreinte à la spéculation. Nous pourrons nous tourner vers une technique d’investissement qui est basée sur des fondements solides ayant fait leurs preuves.

De plus, nous serons moins portés à avoir un comportement moutonnier. Chasser la classe d’actif la plus performante, afin de battre le marché, nous amène bien souvent à acheter quand le marché est haut et à vendre quand il est bas.

Dans la pratique, vous pouvez quand même analyser votre portefeuille afin de vous comparer
aux indices. Mais ceci ne devrait pas devenir une obsession. Vous donnerez, à vos placements, le temps nécessaire pour croître à long terme afin de vous permettre d’atteindre vos objectifs financiers.

 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000