A A A
Argent

Consommation : les Y s’imposent

20 mai 2014 | Laurence Hallé | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les Y, cette génération née entre 1980 et 2000, seront les plus importants consommateurs sur le marché d’ici cinq ans, selon un rapport de la banque d’affaires Goldman Sachs. Toutes catégories de consommateurs confondues, ce seront eux qui dépenseront le plus tant pour les biens de consommation essentiels que pour les dépenses facultatives.

Que les investisseurs se le tiennent donc pour dit : certains titres seront plus profitables que d’autres, et le géant de Wall Street a établi une liste des actions à négocier – rapportée par le Financial Post –, calquée sur les habitudes comportementales des Y.

À vendre :

Dr Pepper Snapple Group

Ces consommateurs se soucient d’abord et avant tout de leur santé; une baisse de consommation des boissons gazeuses à forte teneur en sucres ajoutés est donc à prévoir. Et cette société est particulièrement exposée aux autres fabricants américains de boissons sucrées, qui accusent un ralentissement en raison de ces volumes modérés.

Hershey Co

Dans la même lignée de saines habitudes de vie, ces consommateurs mangeront moins de friandises que leurs prédécesseurs, ce qui ne manquera pas d’influencer le ralentissement des ventes dans ce secteur également.

General Mills

La montée des Y soutiendra les détaillants de produits biologiques, mais cela ne compte encore que pour 19 % des ventes aux États-Unis. La croissance devrait être tout aussi léthargique dans les années à venir puisque le cœur des activités de l’entreprise réside dans les plats transformés.

À acheter :

Dick’s Sporting Goods

Ces consommateurs ont un mode de vie plus actif, ce qui les incitera à acheter davantage de vêtements de sport. L’entreprise a saisi la balle au bond et mis l’accent sur les femmes et les enfants tout en annonçant des campagnes axées sur les Y et d’anciens athlètes, notamment.

Nike

La célèbre marque règne en maître dans le secteur des entreprises de sport cotées en Bourse. Et leurs efforts pour rejoindre les Y sur les réseaux sociaux en plus de les séduire avec des produits à la fine pointe de la technologie devraient porter leurs fruits. Selon Goldman Sachs, les acheteurs américains comptent pour environ la moitié des bénéfices de l’entreprise.

À évaluer :

Under Armour

Leur stratégie marketing axée sur le local a contribué au succès de l’entreprise et, dès le départ, la notoriété de la marque et l’adhésion des consommateurs se sont faites sur le web.

Lululemon

La compagnie est déjà bien établie auprès des jeunes femmes appartenant à la génération Y. Bien qu’elle ait connu des ratés sur sa stratégie de marque en 2013, une bonne gestion devrait permettre à Lululemon de se positionner avantageusement dans les années à venir.

Sprouts Farmers Markets

Les produits frais et biologiques sont très populaires auprès de ces consommateurs et les supermarchés emboîtent le pas en offrant de plus en plus de choix pour ce type de produits. Cette entreprise se démarque, car, selon Goldman Sachs, elle table sur deux thèmes chers aux Y : leur préférence pour les produits frais et naturels et leur plus grande sensibilité au prix par rapport aux générations précédentes.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques