A A A

Contrer la menace de la hausse des taux

25 juillet 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(26-07-2005)Avec la promesse des banques centrales de hausser les taux d’intérêts,certains investisseurs plus conservateurs craignent une baisse de rendement desproduits à revenu fixe sur le marché des actions, mais ces risquespeuvent être contournés, ont révélé àAdvisor.ca des gestionnaires de fonds de Franklin Templeton Outlook and OpportunitiesForum.

Juliette John de Bissett Dividend Income Fund admet que le marché desactions peut s’avérer dispendieux, avec une valeur d’environ17,5 fois les bénéfices. Elle considère cependant que lesactions à dividendes sont encore des outils précieux en investissement,pourvu qu’une sélection attentive soit faite parmi les ‘bluechips’ offrant de tels bénéfices.

«Nous croyons qu’il est plus important de faire attention au coûtdes titres d’entrée de jeu afin de protéger le capital»,affirme Mme John. Les titres avec dividendes restent généralementassez sécuritaires, peu importe que les marchés soient en croissanceou en décroissance. Comme exemple, Mme John se réfère auxtitres financiers qui paient des dividendes valant jusqu’à 80 %du rendement de leur obligation.

Les meilleures compagnies sont celles qui sont capables d’augmenter leurdividende de façon régulière. En plus d’accroîtrel’argent redistribué aux investisseurs, les dividendes augmententaussi la valeur de l’action. Par exemple, la valeur d’une actionavec un dividende de 4 % aura tendance à augmenter si le rendement dedividende augmente à 4,5 %, tout autre caractéristique de la compagnieétant égale.

Malgré la crainte des investisseurs, plusieurs collègues de MmeJohn prédisent que la hausse des taux d’intérêt seramoins élevée et plus graduelle qu’on avait anticipée.«Si l’inflation se comporte relativement bien, on ne s’attendpas à voir augmenter significativement les taux d’intérêtà long terme, ce qui n’aurait donc pas un grand impact sur le marchédes obligations, informe Mike Quinn, président et CIO de Bissett et gestionnairedu Fonds canadien équilibré Bisset. Au contraire, si on observeune hausse des taux d’intérêt bien au-dessus de quelquesautres centaines de points de base, ça pourrait avoir un sérieuximpact sur les dépenses des consommateurs, et ainsi sur l’économie.»

Mike Quinn prédit une hausse des taux d’intérêt àcourt terme au Canada et aux États-Unis, mais indique que la valeur accruedu dollar canadien a déjà réfréné l’impactde l’inflation au Canada. Aux États-Unis, ce sont les gains deproductivité et les importations abordables en provenance de l’Asiede l’est qui ont aidé à contrôler l’inflation.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000