A A A
Justice

Convoqué pour avoir recommandé des FNB à effet de levier

29 avril 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

juge_maillet_justice_fraude_425Un ancien conseiller devra se présenter en audience disciplinaire de l’OCRCVM pour ne pas avoir pris en considération les risques liés aux fonds négociés en Bourse (FNB) à effet de levier avant de les recommander à une de ses clientes. Celle-ci a perdu plus de 18 000 dollars.

Plus précisément, entre le 1er mai 2008 et le 30 novembre 2011, Christian Cloutier ne se serait pas assuré que ses recommandations de placement convenaient à sa cliente.

Avant le 1er mai 2008, la plaignante n’avait jamais négocié de produits financiers aussi spéculatifs que les FNB à effet de levier. Pourtant, en aucun temps entre le 1er mai 2008 et le 30 novembre 2011, l’intimé n’aurait discuté avec elle des prospectus des FNB achetés ou vendus. Il ne l’aurait pas informée du fait qu’il s’agit de produits financiers spéculatifs conçus pour donner des résultats quotidiens.

De plus, malgré une lettre d’avertissement de son employeur, la Financière Banque Nationale, datée du 27 octobre 2009, l’intimé aurait conservé les produits achetés, croyant que le marché allait remonter. Il aurait attendu jusqu’en décembre 2011, alors qu’une deuxième lettre d’avertissement lui est adressée.

La cliente se serait alors retrouvée avec un niveau de concentration élevé de FNB à effet de levier. Elle aurait subi des pertes monétaires de 18 058,81 $ en raison de ses investissements dans les FNB à effet de levier, lesquelles représentent environ 35 % de la valeur totale de ce qu’elle a investi dans ces produits.

L’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières a ouvert officiellement l’enquête sur la conduite de M. Cloutier en novembre 2012. Il n’est toutefois plus inscrit auprès d’une société réglementée par l’OCRCVM.

L’audience disciplinaire se tiendra le 14 juin prochain.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.