A A A

Correction boursière en Chine : les investisseurs canadiens demeurent calmes

2 mars 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(02-03-2007)Au lendemain de la correction boursière qui a secoué les marchés chinois, et dont les répercussions se sont fait sentir jusqu’ici, le Globe and Mail a fait le tour de certains et sociétés de fonds communs pour voir comment se sont comportés les investisseurs.

À première vue, tout le monde a conservé son sang-froid. « Je n’ai reçu aucun appel à ce sujet »,  dit Malcolm Beanes, de Canaccord Capital. Les firmes AGF, GGOF et CI Financial n’ont rapporté aucune ruée d’ordres de vente.

Le représentant d’Assante a même indiqué que les ordres d’achat se portaient bien à son bureau. « Les marchés boursiers canadiens présentent de solides éléments fondamentaux, le marché de l’emploi demeure vigoureux, le gouvernement fédéral affiche un surplus budgétaire, l’inflation et les taux d’intérêts sont stables. Il n’y a pas de raison de modifier ses objectifs de placement », a-t-il indiqué au Globe and Mail.

Aucun des gestionnaires interrogés n’a été surpris par la chute des indices boursiers chinois mardi dernier. « C’est ainsi que les marchés émergents fonctionnent. Ceux qui n’ont pas encaissé des profits alors que leurs placements enregistraient des rendements de 100 % ont fait preuve d’avidité. Maintenant, ils ont peur », a souligné Gavin Graham, chef des investissements à GGOF.

Patricia Croft, économiste en chef à Phillips Hager & North, note qu’il est normal que les marchés « reprennent leur souffle » après avoir connu une croissance si intense au cours des dernières années.

Chez AGF, on avait déjà commencé à liquider certaines positions gagnantes. En décembre, le fonds AGF des marchés émergents était investi à 15 % en Chine. Maintenant, l’exposition est de 10,5 %. À la suite de cette correction, AGF se met en campagne à la recherche d’occasions d’investissements.

Même chose chez Franklin Templeton. « Nous allons profiter du fait que certains investisseurs soient nerveux pour conclure des achats », a dit Don Reed, gestionnaires du fonds Templeton International d’actions, dont 6,5 % de l’actif de 2,6 milliards de dollars est investi en Chine.

À titre indicatif, voici les 10 fonds canadiens qui offrent la plus forte exposition au marché chinois.

Fonds

% investi en Chine

Rendement 1 an(%)

HSBC Actions chinoises

44,5

56,0

MIX Catégorie Occasions Chine

31,8

53,7

Fidelity Extrême-Orient B

27,1

31,2

Fidelity Extrême-Orient A

27,1

30,8

Templeton BRIC CC

23,0

36,1

Fidelity Étoile d’Asie

14,3

Banque Nationale Marchés émergents

11,9

24,0

HSBC Actions chinoises I

11,4

56,0

TD Croissance asiatique

9,9

32,9

TD Marchés émergents

7,7

26,4

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000