A A A
Crédit

Cote de crédit : 56 % des Canadiens vivent dans l’ignorance

2 mars 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Si les consommateurs canadiens sont nombreux à utiliser le crédit, peu d’entre eux semblent en connaître les réels mécanismes, dont ceux permettant l’établissement de la meilleure cote possible. C’est ce que révèle un rapport portant sur les connaissances globales en matière d’évaluation du crédit, publié par BMO. 

Les statistiques fournies indiquent une méconnaissance généralisée des principes régissant le crédit et des conséquences découlant de certaines pratiques des utilisateurs, plus précisément en matière de remboursement, d’obtention de prêt personnel ou hypothécaire, et de contrat de location  de logement ou de véhicule.

Les données du sondage permettent de considérer les lacunes en matière de connaissances liées au crédit courant :

• 56 % des répondants n’ont jamais vérifié leur cote de crédit;

• 14 % en font la demande annuellement;

• 31 % ne connaissent pas les pratiques permettant l’établissement d’une bonne cote;

• 20 % des participants sont d’avis qu’une vérification de la cote de crédit peut se traduire par une révision à la baisse de leur solvabilité;

• 52 % des sondés ignorent le pointage relatif à une bonne cote de crédit;

• 21 % croient qu’une bonne cote se trouve sous la barre des 600 points, alors qu’elle se situe réellement entre 680 et 720 points;

Des données concernant plus spécifiquement la génération des 18 à 34 ans indiquent que 20 % des sondés vérifient leur cote au moins une fois par année, alors que 35 % se déclarent ignorants des méthodes permettant l’établissement d’une bonne cote de crédit.

Statistiques régionales
  Canada Atl. Qué. Ont. Man./Sask. Alb. C.-B.
N’ont jamais vérifié leur cote de crédit 56 % 57 % 63 % 54 % 52 % 46 % 62 %
Vérifient leur cote de crédit annuellement 14 % 9 % 13 % 16 % 15 % 19 % 13 %
Ne savent pas ce qui est considéré comme un bon crédit 52 % 53 % 59 % 48 % 48 % 49 % 57 %


Trois conseils pour une cote optimisée

• Respecter le délai de paiement

Régler ses factures à temps demeure l’un des meilleurs moyens de s’assurer une bonne cote de crédit. En cas de délai de paiement non tenu, plusieurs mauvaises notes ou dommages peuvent être évités en téléphonant à l’entité émettrice ou à l’institution financière prêteuse. Pour éviter ce genre de situation, on recommande le système de paiement automatique

• Privilégier la gestion plutôt que l’annulation

Les agences analysent plusieurs critères, incluant la durée totale des antécédents de crédit. Fermer de vieux comptes n’aura donc virtuellement aucune influence sur votre cote actuelle. On recommande plutôt une bonne gestion du crédit des cartes de crédit actuelles.

• Valider les informations obtenues

Le rapport de solvabilité, qui détaille les pratiques de remboursement, peut être obtenu gratuitement une fois l’an auprès des trois principales agences d’évaluation (Equifax, Experian et TransUnion). Il importe de le réviser ponctuellement pour s’assurer qu’il ne contient pas d’erreurs ou d’anomalies pouvant influer sur la cote de crédit.

La rédaction vous recommande : 

Loading comments, please wait.