A A A

Courtage en ligne : la guerre des prix se poursuit

1er octobre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Au tour de BMO Ligne d’action et de RBC Placement en Direct de réduire les commissions sur les transactions boursières. Dans les deux cas, les clients peuvent donc négocier des actions canadiennes et américaines au tarif de 9,95 $ par transaction.

Chez BMO, les nouveaux frais entreront en vigueur à partir du 1er novembre 2007. Seuls les clients disposant de plus de 100 000 $ d’actifs sous autogestion paieront 9,95 $ par transaction, peu importe le nombre qu’ils font. Le courtier précise que les clients pourront regrouper les actifs de plusieurs comptes BMO Ligne d’action sur lesquels ils exercent un plein contrôle, afin de pouvoir atteindre plus facilement le seuil des 100 000 $ nécessaires pour bénéficier de ce tarif.

À RBC, la nouvelle grille tarifaire sera effective le 22 décembre 2007. Pour y avoir droit, les clients doivent détenir pour 100 000 $ ou plus d’actifs chez RBC Placements en Direct, ou encore, ils doivent réaliser entre 30 et 149 opérations par trimestre. Les transactions d’options coûteront 9,95 $ plus 1,25 $ par contrat. RBC a prévu un tarif plus avantageux pour les hyperactifs. En effet, les clients qui font 150 opérations ou plus par trimestre paieront 6,95 $ par transaction d’actions. Pour ce qui est des options, le prix sera de 6,95 $ plus 1,25 $ par contrat.

« Nous sommes fermement engagés à offrir à nos clients des produits et services d’une valeur exceptionnelle. Nous rendons ce nouveau tarif accessible à un plus grand nombre de nos clients en leur permettant d’atteindre plus facilement que dans le cas de n’importe quelle autre offre actuellement sur le marché le montant d’actifs nécessaire pour en bénéficier », a souligné Connie Stefankiewicz, présidente et chef de la direction, BMO Ligne d’action.

Avec un nombre d’investisseurs en ligne qui ne cesse de s’accroître et une population qui vieillit, a-t-elle ajouté, nous prenons conscience qu’il existe un nombre de plus en plus important de personnes qui investissent en ligne au nom d’autres membres de leur famille, tels que leurs parents. « Nous estimons qu’il est nécessaire de tenir compte de cette réalité, et que ces ventes supplémentaires doivent être récompensées. »

Pour sa part, Doug Coulter, président et chef de la direction de RBC Placements en Direct, a dit : « C’est le moment ou jamais de détenir un compte autogéré. Cette décision s’inscrit dans notre stratégie dynamique pour offrir aux investisseurs plus de valeur et les récompenser des affaires qu’ils nous confient. Nous sommes déterminés à apporter des améliorations régulières et une valeur exceptionnelle aux investisseurs qui choisissent de gérer eux-mêmes leur portefeuille. »

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000