A A A

Blogues

François Alepin / Droit devant

Droit devant  | François Alepin

Croître par le franchisage : une option pour vos clients?

18 mars 2016 | Commenter

Lorsqu’un projet commercial en est à ses débuts, l’attrait d’un mode de financement alternatif tel le crowdfunding est grand. À l’opposé, lorsqu’un projet commercial est bien installé et a fait ses preuves, le franchisage est une option fort intéressante pour étendre rapidement son réseau.

Le franchisage est aujourd’hui bien connu comme mode d’exploitation d’une entreprise. Il permet à un concept d’être développé sur un marché beaucoup plus grand et d’atteindre plus de gens en moins de temps, le tout en comptant sur l’investissement personnel et financier des franchisés. Voilà entre autres une des multiples facettes du succès des McDonald’s depuis tant d’années.

Un peu d’histoire

Le franchisage a connu plusieurs visages, et ce, depuis des dizaines, voire des centaines d’années. C’est ainsi qu’au Moyen-Âge, des franchises étaient octroyées par les souverains et garantissaient un droit d’exploitation sur des territoires donnés, avec plus ou moins de ressources. Il s’agissait alors d’une sorte d’affranchissement de l’autorité souveraine au profit de personnes, collectivités ou entreprises, qui obtenaient la libre gestion d’un domaine. La lettre de franchise était également un acte juridique par lequel le seigneur pouvait libérer un serf de son service.

C’est à la fin du 19e siècle qu’est apparue une première forme du franchisage que l’on connaît aujourd’hui, soit la franchise de produit. Le franchisé recevait des biens du franchiseur et les distribuait à l’échelle locale, le tout sous une bannière bien identifiée. Ce franchisage répondait aux besoins de l’époque, notamment celui de distribuer des produits sur un plus grand territoire, augmentant à la fois les profits et la notoriété de la marque. Le succès des franchises d’aujourd’hui tient de la même recette, soit l’union d’une grande entreprise bien connue à l’entreprenariat local.

transfert_entreprise_cle_hommes_425Le franchisage de nos jours

Dans sa forme plus moderne, le franchisage lie un individu ou une compagnie (le franchisé) à un franchiseur qui a développé une formule, une image et une façon de faire propres à des produits ou services. C’est ainsi qu’un particulier peut cogner à la porte d’un franchiseur pour lui demander d’ouvrir un restaurant sous sa bannière, avec ses fournisseurs de produits, son mode de gestion des services et, surtout, ses marques de commerce.

La notion initiale d’affranchissement perdure encore aujourd’hui malgré toute l’évolution du franchisage, puisque c’est le franchisé qui gère son entreprise et c’est grâce à ses efforts si celle-ci s’épanouit.

Le franchisé reste toutefois étroitement lié à son franchiseur par des contrats et, souvent, par un manuel d’exploitation, la « bible » du fonctionnement de sa franchise. Ainsi, il devra s’approvisionner à tel endroit, fabriquer ses produits selon telle formule et accueillir ses clients de telle façon… L’uniformité entre les franchises est un gage de succès : la familiarité et l’assurance de qualité d’un franchisé populaire auront une influence sur le consommateur. Entre aller manger dans un établissement familier et un resto inconnu, devinez ce qu’il choisira…

Mon prochain billet traitera des avantages et inconvénients d’une franchise et des choses à faire et à ne pas faire avant de se lancer dans un tel projet. Se lancer dans une franchise est une belle aventure lorsqu’on s’y avance préparé et outillé!

Avec la collaboration de Florence Derouet, avocate

Ce billet contient de l’information juridique d’ordre général et ne devrait pas remplacer un conseil juridique auprès d’un avocat, qui tiendra compte des particularités de votre situation.

Les opinions exprimées dans les blogues n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca.
  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Loading comments, please wait.

Les articles...

Rogers médias numériques