A A A
Affaires

Cuisiner pour consolider : l’ingrédient d’une équipe bien rodée?

15 juillet 2013 | Dominique Lamy

  • envoyer
  • imprimer

Michel Poirier, président, et Vanessa Gianfrancesco, directrice générale de Chef en vous.

Alors que l’industrie financière est confrontée à des difficultés de recrutement et à l’obligation de retenir ses meilleurs talents, les employeurs doivent sortir des sentiers battus pour maintenir la synergie de leurs équipes. C’est peut-être en incitant leurs employés à mettre la main à la pâte dans le cadre d’une activité culinaire que la mayonnaise a des chances de prendre et que les conflits du passé feront place à la productivité de demain…

Pour Vanessa Gianfrancesco, c’est le côté universel et rassembleur de la cuisine qui en fait une activité de team building à valeur ajoutée. « La cuisine est un art apprécié et reconnu par tous. Du simple employé au vice-président d’une entreprise, tout le monde peut se sentir à l’aise d’y participer », explique la directrice générale de Chef en Vous. À ses yeux, ce sont aussi certaines spécificités qui permettent à l’entreprise de se démarquer : « L’expérience offerte est adaptée aux exigences du client. Il peut notamment apporter des modifications au menu et organiser un déjeuner continental pour tenir une réunion dans notre salle de conférence avant le début de l’activité. »

LA CONSOLIDATION D’ÉQUIPE POUR LES NULS

  • – Au moyen d’activités sportives, culturelles, artistiques ou créatives, l’objectif du team building est de renforcer la cohésion d’équipe pour créer un environnement favorable au travail. La gestion du stress, l’adhésion difficile à la culture organisationnelle ou la nécessité d’améliorer la communication entre certains services sont autant de raisons qui peuvent mener à un atelier de consolidation d’équipe.

Au menu : trois formules différentes

Une saine compétition se dessine par l’entremise des activités « Combat des chefs » et « Chef en Vous ». Alors que la première est conçue pour un groupe de dix à vingt personnes réparties en deux équipes, la seconde s’adresse plutôt à un groupe composé de vingt à cinquante personnes divisées en quatre équipes.

Costume de chef aussitôt enfilé, l’employé est affecté à l’une des équipes participantes, chacune étant dirigée par un chef professionnel qui mènera son groupe à la préparation des plats choisis. Pendant 90 minutes, les apprentis marmitons sont à leurs fourneaux, améliorent leur capacité à travailler en équipe et développent des liens avec leurs collègues de travail. « Le chef est au centre de l’action, divise les responsabilités parmi les membres de l’équipe et explique l’ABC de l’exécution des recettes en question. Son travail n’est pas de réaliser le plat proposé, mais plutôt de diriger son groupe pour l’amener à compléter le repas dans le délai exigé. Tous les employés doivent donc se retrousser les manches et développer une certaine cohésion pour atteindre l’objectif fixé », explique Mme Gianfrancesco.

La troisième formule se veut une version abrégée de la seconde activité et s’intitule « Chef en Vous – Mini ». Les clients qui souhaitent concocter un menu de trois services dans un délai plus restreint et à moindre coût peuvent s’en prévaloir.

Pour chacune des formules proposées, des juges évaluent ensuite les plats, en se basant sur des critères tels que le dressage de l’assiette, la présentation et le goût. Tous les participants dégustent ensuite – petit verre de vin à la main – le fruit de leurs efforts.

Des activités pour tous les goûts

D’autres entreprises proposent des activités originales visant à renforcer les liens au sein d’une équipe.

Le « tam-tam team building », par exemple, consiste à créer une œuvre musicale en groupe à l’aide de ces petits tambours individuels mieux connus sous le nom de djembé. Cette activité démontre que, même si le rythme de chaque individu est différent, le résultat global peut s’en trouver rehaussé. L’entreprise Jam Expérience propose par exemple une séance de 90 minutes pour un groupe de 15 personnes à un coût total d’environ 1 000 $.

L’entreprise Trucs et truffes chocolaterie, de son côté, souhaite amener une équipe de travail à se sucrer le bec et à concevoir la plus haute structure chocolatée qui soit. Le tarif exigé, en incluant le service d’analyse psychologique, est de 200 $ plus taxes par personne, pour un minimum de 5 personnes.

 

125 $ par personne
Tarif pour une session « Combat des chefs » ou « Chef en Vous ». Alcool, frais de service et taxes en sus.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000