A A A
Établissements

Daniel Paillé brigue la présidence de Desjardins

3 février 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Daniel Paillé, ancien chef du Bloc québécois, lors de la marche patriotique du 20 mai 2013. Photo : Samounet

Daniel Paillé, ancien chef du Bloc québécois, lors de la marche patriotique du 20 mai 2013. Photo : Samounet

L’ancien chef du Bloc québécois Daniel Paillé tentera de succéder à Monique F. Leroux à la présidence de Desjardins, a annoncé hier le Mouvement.

Trois candidats se retrouvent en lice à la suite de la période de mise en candidature, qui s’est déroulée du 25 janvier au 1er février :

• Guy Cormier, premier vice-président, Réseau des caisses et Services aux particuliers (Desjardins);

• Robert Ouellette, premier vice-président, Technologies et Centre de services partagés, (Desjardins);

• Daniel Paillé, économiste et conseiller privé auprès d’entreprises et d’individus (candidature externe).

Outre ses fonctions de chef du Bloc québécois, de décembre 2011 à décembre 2013, Daniel Paillé a également été ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie dans le gouvernement de Jacques Parizeau de 1994 à 1996.

L’ÉLECTION AURA LIEU LE 19 MARS

La période électorale a débuté hier et se poursuivra jusqu’au 18 mars, précise Desjardins.

« Les candidats auront l’occasion de présenter leur vision et d’échanger à huis-clos avec les membres du collège électoral lors de rencontres prévues à cette fin », indique l’institution.

Composé de représentants des caisses (dirigeants élus et directeurs généraux) siégeant aux conseils régionaux du Québec et de l’Ontario et au conseil des caisses de groupes, les 256 membres du collège électoral seront réunis le samedi 19 mars pour procéder à l’élection à la présidence.

C’est au terme des assemblées annuelles du Mouvement, le 9 avril, que la personne choisie entamera ses fonctions.

Un comité électoral présidé par Hélène Lee-Gosselin, membre du conseil régional Québec-Ouest et Rive-Sud, s’assurera que le processus se déroule selon les règles convenues.

Création d’une Chaire Desjardins en finance responsable

Grâce à une contribution de 2,5 M$ versée par Desjardins, l’Université de Sherbrooke (UdeS) vient de lancer deux projets : une chaire en finance responsable et un « accélérateur de pratiques entrepreneuriales ».

La chaire « aura pour mandat de développer une expertise à propos de l’impact social et environnemental des décisions financières » et permettra à l’université de se donner « les moyens de mieux composer avec les défis de la gestion responsable », se félicite François Coderre, doyen de la Faculté d’administration de l’UdeS.

BOURSES AUX ÉTUDIANTS

L’argent donné par Desjardins servira notamment à « soutenir financièrement des étudiants en recherche aux cycles supérieurs », à « offrir des bourses de recrutement » et à créer « des projets novateurs en finance responsable mettant en valeur à la fois l’expertise de collaborateurs de l’UdeS et ceux de professionnels de la pratique du Mouvement ».

De son côté, l’accélérateur de pratiques entrepreneuriales devrait permettre de « découvrir et accompagner les entrepreneurs prometteurs » au Québec, par exemple en les aidant à créer leur propre projet d’entreprise, en leur offrant du mentorat et en leur fournissant « la possibilité de s’associer à des projets existants dans de nombreux domaines, tels que le génie, la médecine ou les sciences ».

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.