A A A
Certificat

De plus en plus de Québécoises s’occupent elles-mêmes leurs placements

20 juillet 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Un sondage TD Waterhouse révèle que les Québécoises sont de plus en plus nombreuses à gérer elles-mêmes leurs placements. En effet, près des trois quarts (72 %) des personnes interrogées auraient ouvert des comptes de courtage en ligne au cours des cinq dernières années.

Lorsque TD Waterhouse leur a demandé ce qu’elles aimaient du courtage par Internet, six Québécoises sur dix (58 %) ont répondu que c’était le fait d’avoir le contrôle de leurs placement et de pouvoir les gérer. Douze pour cent des participantes apprécient la possibilité d’effectuer des recherches et de prendre leurs propres décisions, et 8 % considèrent qu’il est plus efficace, sur le plan des coûts, de gérer ses placements soi-même.

Lorsqu’elles magasinent leurs courtiers à escompte, 94 % des Québécoises recherchent une tarification concurrentielle. Pouvoir faire le suivi de leur portefeuille en temps réel (89 %) et accéder à une gamme complète d’outils de recherche sans frais (89 %) sont les deux autres facteurs qui ont été les plus fortement cités.

Les Québécoises veulent des comptes de courtage qui proposent un large éventail de produits de placement (87 %), qui exigent un versement initial modique (86 %) et qui sont dotés d’une plateforme en ligne d’utilisation facile et rapide (83 %).

Plus de la moitié des Québécoise (52 %) qui investissent en ligne envisagent d’augmenter la portion de leur portefeuille détenue actuellement dans un compte de courtage à escompte.

TD Waterhouse a demandé aux participantes de donner des conseils à l’intention des futurs investisseurs autodidactes. Voici ce qui est ressorti :

1. Soyez prêt à effectuer vos propres recherches et à surveiller les fluctuations du marché (63 %).

2. Investissez au départ des sommes modiques et augmentez les montants progressivement au fur et à mesure que vous vous sentez plus à l’aise (48 %).

3. N’hésitez pas à demander de l’aide (42 %). « Une bonne firme de courtage en ligne vous offrira des services de soutien, comme les séminaires et les ateliers de formation, des rapports de recherche, et le soutien de représentants en placement compétents, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 », souligne TD Waterhouse.

S’assurer d’avoir un portefeuille bien équilibré (46 %) et adopter une approche disciplinée afin de choisir des placements qui correspondent à ses objectifs (46 %) sont deux autres conseils que les Québécoises ont formulés.

Consultez notre dossier Les femmes : une clientèle distincte?

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000