A A A
Calculatrice

Déclaration de revenus : mieux vaut être bien préparé!

21 mars 2014 | Rémi Maillard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


En 2012, les Canadiens ont dû payer plus d’un milliard de dollars d’impôts supplémentaires, selon les données les plus récentes de l’Agence du revenu du Canada (ARC).

Principale raison invoquée : les montants indiqués sur leur déclaration de revenus ne correspondaient pas à ceux fournis par leurs employeurs, leurs institutions financières et d’autres sources. L’Agence a également refusé près d’une demande de déduction ou de crédit d’impôt sur cinq.

« Chaque année, l’ARC repère des erreurs coûteuses et courantes dans les déclarations d’impôt sur le revenu des particuliers », relève CIBC. Or, celles-ci « pourraient être facilement évitées si l’on prenait le temps de bien faire sa déclaration et de demander des conseils dans le cas d’une situation compliquée ».

Frais d’intérêt additionnels

En plus de demander au contribuable fautif de payer des impôts supplémentaires, l’ARC exigera des frais d’intérêt additionnels, actuellement à un taux de 5 %, sur tout montant d’impôt en souffrance, signale l’institution financière.

Par ailleurs, lorsqu’on ne produit pas de déclaration avant la date d’échéance ou qu’on fait une sous-déclaration de revenus à plusieurs reprises, des pénalités peuvent s’appliquer.

La solution? « Pour éviter des intérêts et des pénalités possibles, il est important de noter les échéances clés, de s’assurer de déclarer tous ses revenus avec exactitude et de vérifier que l’on est admissible aux crédits d’impôt ou aux déductions avant d’en faire la demande », souligne CIBC.

Comment limiter les risques ?

Dans une étude intitulée Faites-la comme il faut du premier coup ! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus, la banque donne les conseils suivants pour limiter les risques de redressement fiscal ou de pénalité :

• Vérifiez que vous avez inclus tous les revenus provenant de toutes sources.

• Comparez les renseignements sur les feuillets fiscaux avec ceux qui figurent sur les relevés de placements pour garantir leur exactitude.

• S’il vous manque des renseignements, faites votre possible pour les obtenir; s’ils ne sont pas disponibles à temps pour la déclaration, faites une estimation des montants en jeu.

• Déclarez toutes les cotisations à votre REER, même si vous comptez réclamer les déductions au cours d’une autre année.

• Vérifiez que vous êtes bien admissible à une déduction ou à un crédit avant d’en faire la demande.

• Assurez-vous que votre adresse actuelle figure dans les dossiers de vos employeurs, des institutions financières et de l’ARC afin que vous receviez tous les feuillets fiscaux et la correspondance.

• Soyez ponctuel! Produisez votre déclaration avant le 30 avril et répondez à toute correspondance provenant de l’Agence dans les délais requis.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques